Site littérature jeunesse de lille 3

L’île des vents, de Cinzia Ruggieri

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Résumés de jeunes lecteurs

    Un jour, un homme avait perdu son dernier cheveu ; comme il était le roi son entourage devait lui obéir. Il leur ordonna de mettre un foulard sur leur tête. Les jours passèrent.... Sa fille naquit avec des cheveux orange. Elle s’appelait Reginotta. Elle regardait et vit une maison inconnue. Alors elle entra dans la maison et une femme lui demanda si elle pouvait voir sa chevelure. Mais comme le roi l’interdisait elle refusa. Le quatrième jour, elle s‘endormit ; l’étrange femme vint dans la nuit et déposa un peigne qui d’un côté démêlait les cheveux et les lissait et de l’autre les peignait et les allongeait. La jeune fille l’utilisa et chaque soir ses cheveux poussèrent de plus en plus. Un jour les cheveux de Reginotta s’emmêlèrent dans l’eau. Comme ses cheveux étaient très longs, elle glissa dans l’eau. Un requin vit les cheveux et essaya de les manger mais il n’y parvint pas. Elle fit le tour sept fois autour de ce qui fut jadis son île car sa chevelure envahit toute l’île ! Elle aperçut un prince qui parvint à lui couper les cheveux. Elle l’épousa...

    Adeline Noyelle collège Léonard de Vinci - Carvin (01/2004)

    Un jour le roi d’une île perdit ses cheveux. Alors il ordonna que tous les habitants de l’île portent le même chapeau, le chapelier se mit donc au travail. Le roi attendait l’arrivée de sa petite fille Reginotta. Elle du porter elle aussi ce chapeau. Le temps passa et la princesse grandit. Un jour sur l’île elle aperçut une ombre, c’était une femme très belle aux longs cheveux noirs. Reginotta se mit en colère car la femme désobéissait à l’ordre de son père en ne portant pas de chapeau. Mais, envieuse, elle voulait posséder une chevelure aussi longue. La femme lui offrit alors un peigne magique. Si elle se coiffait tous les soirs avec le peigne, ses cheveux s‘allongeraient. Mais ses cheveux devinrent si longs que toute l’île se perdait dedans ! Les coiffeurs de l’île firent tout ce qui était en leur pouvoir pour les couper mais personne n’y parvint. Sauf un prince.... qui retira le peigne ensorcelé.

    Laurène Willemot collège Léonard de Vinci - Carvin (01/2004)

    Ruggieri, Cinzia. L’île des vents. Ed. Grandir.