Site littérature jeunesse de lille 3

C’est pas de ma faute, de Christian Voltz

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (JPG)
    © Éd. du Rouergue, 2001

    C’est pas de ma faute publié en 2001 aux Éditions du Rouergue est le cinquième album publié par l’auteur-illustrateur Christian Voltz qui en a produit un par an jusque là.

    Les très expressives compositions de Christian Voltz, photographiées par Jean-Louis Hess, sont faites en reliefs de fils de fer, bois, tissus. À partir de matériaux de récupération, l’auteur crée des personnages et des tableaux dans le style de l’Art Brut. Une illustration minimaliste signale les points d’impact, les chocs selon le principe du film d’animation : l’action est suggérée, elle n’est pas montrée. Les bruits, les onomatopées, les émotions des personnages, sont transcrits grâce à la typographie insérée dans l’image. Le cadrage et la mise en scène donnent vie aux personnages.

    À qui la faute ?

    Histoire à tiroirs, sur le thème de la culpabilité, de la responsabilité et des a priori.

    Cet album nous fait entrer dans une étable avec la fermière à l’heure de la traite. Elle écrase une araignée et se déclenche ensuite une enfilade de ruades qui se termine par le chaos total dans l’étable où tous les animaux se retrouvent entassés les uns sur les autres.

    Tous les lieux communs qui collent aux animaux sont repris : la vache est grosse, l’âne est stupide, le chat porte malheur, le cochon est sale. La chute de l’histoire nous rappelle que contrairement aux idées reçues, l’araignée n’est pas une bête nuisible, que la nature est bien faite et que mieux vaut ne pas perturber son équilibre.

    C’est beau, bien fait et on rit beaucoup tout en s’instruisant ! Destiné aux enfants de 3 à 6 ans, fait le bonheur également des parents.

    Edwige Fasquelle (12/2003)

    Post-scriptum

    VOLTZ, Christian. C’est pas de ma faute. Éd. du Rouergue, 2001. 40 p. ISBN 2841562921