Site littérature jeunesse de lille 3

Rêve noir d’un lapin blanc, d’Ana Maria Machado et Hélène Moreau

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Humour, tendresse et tolérance...

    Voici l’histoire d’un lapin blanc qui, aprés être tombé sous le charme de sa petite voisine noire, Ménina, rêve d’être papa d’une petite lapine noire. Il demande alors à Ménina comment elle a fait pour obtenir un si joli teint. Ménina lui donnant des réponses chaque fois plus incongrues, le lapin se livre alors à des expériences dont l’humour ne nous laisse pas insensibles...

    (JPG)
    © Vents d’ailleurs, 2005

    Les illustrations d’Hélène Moreau sont une totale réussite ! Des dessins proches de la réalité, animés par des couleurs tendres et vives à la fois très appropriées au thème du métissage des cultures ici issu de l’amour. L’auteur, qui a déjà reçu le prix Andersen décerné par l’IBBY,amène ici un thème sur lequel les enfants s’interrogent beaucoup : Pourquoi ne sommes nous pas de la même couleur ? Qu’est-ce que cela signifie ? Questions abordées par l’auteur avec une grande simplicité qui n’est rien d’autre que la réalité : nos racines nous définissent physiquement et uniquement physiquement !

    Un grand message de tolérance et d’égalité pour tous les enfants à partir de 6ans.

    © Amélie Desmulliez, L1 HSI, Langues et Culture Antiques


    « Jolie petite fille aux rubans, comment fais-tu pour être si noire ? As-tu un secret ? »

    Le lapin blanc ne cesse de poser cette question à la petite Ménina qu’il trouve très jolie. Il souhaiterait avoir une petite fille aussi noire qu’elle. La jeune fille se met alors à lui proposer différentes solutions pour aboutir à son souhait mais celles-ci ne donnent rien. C’est alors qu’intervient la mère de Mélina...

    Cet album traverse les frontières et nous offre une belle ode à la tolérance. En effet cette œuvre, traduite du portugais évoque avec humour la différence et l’importance de la tolérance dans ce monde. Le petit lapin, symbole de cette volonté de rencontre entre les cultures, fait preuve de mille stratagèmes pour arriver à ses fins. La venue de la mère de Mélina dans cette histoire apporte la réponse à ce lapin « un peu bébête, mais pas tant que ça » qui peut enfin accéder à son rêve : avoir une fille noire. C’est ici le rêve fou d’un lapin blanc qui désirait une enfant noire. C’est ici une leçon de tolérance et de compréhension envers les autres que nous offre Ana Maria Machado, un message de paix et des réponses simples sur les différences d’origine.

    Ce petit animal nous enchante avec des situations drôles, touchantes, burlesques qui dessinent sur les visages des petits et des grands des sourires invitant à regarder toujours plus loin, au delà des simples apparences. En plus de cette histoire fabuleuse, l’illustratrice, Hélène Moreau, nous présente des images de toute beauté qui reposent sur fond blanc, ceci ne mettant que plus en valeur l’effet de matière recherchée.

    Cet album, véritable émerveillement pour les lecteurs débutants (à partir de six ans) nous emmène dans un univers où le brassage des origines donne naissance à des trésors de tendresse et de tolérance.

    © Coraline RACHEZ

    Post-scriptum

    MACHADO, Ana maria, MOREAU, Hélène ill. Rêve noir d’un lapin blanc. Traduit du portugais par (Brésil) Dominique Boisrond, Sylvie Gradel. La Roque d’Anthéron : Vents d’ailleurs, 2005. 27 p. : illustrations en couleur ; 33 x 24 cm. ISBN 2-911412-20-6 Cartonné 15,00 €

    Dans la rubrique Éditeurs, retrouvez Vents d’ailleurs