Site littérature jeunesse de lille 3

BABAR à Kevin

Babar se raconte
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    Voici mon portrait, celui d’un héros des enfants, peint d’après sa nature et dans toute sa vérité qui, je l’espère existera à jamais dans les mémoires des enfants comme dans celles des plus grands. A l’heure où je souffle mes soixante-quinze bougies, j’ai eu pour vaste entreprise de faire mon autobiographie pour le bonheur de tous mes fans.

    Babar

    BABAR SE RACONTE...

    LE CONTEXTE DE MA NAISSANCE, MES PARENTS SPIRITUELS, MON ÉDITEUR

    (JPG)
    Ma première édition du Jardin des Modes, 1931

    Je suis né en 1931 sous le crayon de mon très cher "père" Jean de Brunhoff mais c’est ma "mère " Cécile de Brunhoff qui est à l’origine de mon existence ! J’ai donc comme tout le monde un papa et une maman, ce sont mes parents spirituels.

    Jean de Brunhoff est né en décembre 1899 et a épousé en 1924 la fille d’un médecin, Cécile Sabouraud née en 1904. J’ai vu le jour dans une famille d’artistes car mon père était peintre et Cécile, pianiste. La femme de mon auteur racontait, comme toute maman, de jolis contes à ses enfants mais, après avoir fait le tour de tous les contes classiques, elle décida d’inventer l’histoire d’un petit éléphant pour ses petits. C’est donc l’épouse de Jean de Brunhoff qui est à l’origine de ma naissance : ce récit plut tellement à ses deux fils Laurent et Mathieu qu’ils le racontèrent à leur père. Jean décida alors d’en faire un livre illustré pour un usage familial en premier lieu mais son frère Michel de Brunhoff et son beau-frère Lucien Vogel décidèrent avec enthousiasme de publier ma toute première aventure L’histoire de Babar le petit éléphant aux éditions du Jardin des modes en 1931. Voilà ma naissance !

    Une véritable histoire de famille !

    Laissez-moi vous raconter le départ de toutes mes aventures qui font de moi, au moment où j’écris, un héros présent encore chez bien des petits et des grands !

    Moi, Babar, je suis donc un petit éléphant qui s’est enfui de la forêt car de mauvais chasseurs ont tué ma maman. Je suis donc arrivé en ville, à Paris, où je décide de m’habiller comme les hommes urbains. Je me lie d’amitié avec la Vieille Dame (dont je vous parlerai ultérieurement ainsi que de tous mes autres compagnons présents dans mes aventures). Plus tard, je rentrerai chez moi, dans ma forêt natale, au volant d’une voiture et je serai couronné par les miens « roi des éléphants ».

    Je connais un vif succès avec plus de quatre millions d’exemplaires vendus avant 1939. Je continue donc mes aventures avec les livres qui suivent : Le Voyage de Babar, Le Roi Babar, Les Vacances de Zéphir, ABC de Babar. Je change même d’éditeur car avec mon franc succès, le grand groupe d’édition Hachette s’intéresse à mon histoire et devient mon nouvel éditeur.

    Malheureusement, Jean de Brunhoff publie ses deux derniers albums Babar en famille et Babar et le Père Noël car il décède précocement le 16 octobre 1937.

    Cécile, est, quant à elle, morte à Paris le 6 avril 2003.

    Heureusement, Laurent, l’un des deux fils de Brunhoff, sera le digne continuateur de mes aventures. Il est né le 30 août 1925 à Paris et a fait ses études de peinture comme son papa à l’Académie de la grande chaumière. Il a 12 ans lorsque son père décède en 1937 et à l’âge de 13 ans il met en couleur mes deux premiers albums dessinés par son père puis il reprend mes péripéties en 1946. On me retrouve alors dans Babar et ce coquin d’Arthur, Pique-nique chez Babar, La fête à Célesteville, Le Château de Babar ou encore Babar à New York... Au total, il a écrit une vingtaine d’albums mais il n’y a pas que moi dans sa vie et j’avoue que je suis un peu jaloux car son œuvre est pléthorique : il réalise des affiches, des pochettes de disques, des décors et des personnages pour des films d’animation. Il dessine aussi différents albums comme Anatole et son âne, Serafina la girafe, Bonhomme et le cochon cornu. Laurent vit depuis 1985 aux États-Unis.

    Cécile et Jean de Brunhoff puis Laurent de Brunhoff, ma conception et mon histoire font partie d’une sincère histoire familiale et je ne cesserai jamais de les remercier d’avoir acquis, grâce à eux, le statut de héros de la littérature jeunesse. Je suis très fier de mon origine, de mon parcours, de mes aventures, de mes auteurs qui, de père en fils, m’ont fait vivre pour le bonheur des enfants.

    MES COMPAGNONS DE TOUJOURS

    Après avoir établi en quelque sorte le tableau de mes paternités ainsi que des éditeurs successifs qui m’ont fait connaître et m’ont permis de me faire aimer jusqu’au jour d’aujourd’hui, il me semble essentiel de présenter tous mes compagnons !

    Céleste

    En effet, il y a une multitude de camarades qui ont suivi mes aventures et qui sont chers à mon cœur. Commençons naturellement par ma cousine et épouse, la reine Céleste. En tant que souverain, mon goût pour les voyages fut satisfait car j’ai voyagé partout dans le monde et la reine Céleste fit de même et vécut de belles aventures à mes côtés. Ce qui me plaît chez elle, c’est sa présence majestueuse comme si elle était faite pour être souveraine ! Des manières attachantes et un aimable sens de l’humour font d’elle une reine accomplie. Nous apprécions de contempler les étoiles depuis la véranda du palais après une journée active avec toute la famille et les impératifs et autres devoirs envers le royaume.

    Mes enfants

    Une part importante de mon bonheur est due à mes enfants.

    Pom, le plus grand est très protecteur envers ses frères et sœurs et aime les taquiner comme tout autre enfant.

    Flore aime s’amuser et, toujours volontaire, elle dynamise toute la famille avec son énergie.

    Alexandre est toujours l’initiateur de chaque jeu. Il est si candide et naïf avec toutes ses bêtises !

    Et enfin, Isabelle est une enfant dotée d’une intelligence remarquable ! Très tôt, elle a su marcher, parler et même faire du patin à roulettes ! L’ambiance est joviale entre elle et les triplés !

    Zéphir

    C’est un de mes plus vieux amis et pour moi il compte autant que les membres de la famille. Je peux toujours lui confier les enfants.

    Arthur

    C’est mon cousin. La malice le caractérise comme son sourire attachant et son attitude toujours joyeuse.

    La vieille dame

    Elle partage avec moi une amitié très forte et singulière depuis notre rencontre dans la ville. Elle m’a beaucoup apporté dès le début de mes aventures car c’est elle qui m’a donné un logis et m’a enseigné la vie en ville. Mon désir de retourner dans la forêt n’a en rien atténué notre amitié originelle puisqu’une demeure à Célesteville lui a été attribuée pour vivre près de nous, les éléphants.

    Cornelius

    Quant à lui, j’admire sa sagesse liée avec sa vieillesse. Son rôle de conseiller lui tient à cœur. Il fait preuve de beaucoup de professionnalisme et m’épaule dans ma lourde tâche de souverain.

    Pompadour

    C’est mon autre conseiller, que respecte et que je loue avec gratitude.

    MES TRAITS PHYSIQUES ET MORAUX

    Étant très fier et bien sûr reconnaissant envers mes parents, je vais tenter de me définir le plus authentiquement possible mais vous verrez par la suite ce que les autres ont pensé de moi car c’est assez difficile de se décrire par soi-même !

    Je me pose souvent ces questions : « Pourquoi les enfants m’aiment-ils autant ? Qu’ai-je de plus que les autres héros ? Qu’est-ce qui me caractérise ? »... Eh bien, je pense que l’univers dans lequel j’ai débuté et évolué est un univers primant l’amour, la sagesse, sur un fond de poésie, source de douceur.

    De plus l’atmosphère familiale et harmonieuse qui m’entoure ne peut que plaire aux enfants et même aux adultes ! Rien de tel qu’une famille synonyme de sécurité, chaleur, nostalgie aussi. Je considère que je "colle" parfaitement à cet univers.

    Je dégage une innocence avec mon regard car j’ai de tout petits yeux et cela fait selon moi mille fois moins peur que de grands yeux prêts à engloutir ! Je peux concevoir aussi, malgré une légère gêne de ma part, que mes rondeurs (je suis un éléphant out de même !), mes formes généreuses, vais-je dire, peuvent être irrésistibles pour les enfants ! Au moins il n’y en a pas que pour les ours !

    Aussi, j’adhère et je baigne dans un univers enfantin associant plaisir, loisir... J’aime le fait d’emmener Arthur et Céleste chez le pâtissier, d’aller au cirque, au théâtre, d’organiser des fêtes. Mes devoirs de monarque ne m’empêchent pas de pratiquer tous ces loisirs et de les partager avec vous, adultes et enfants.

    Depuis mon séjour chez les hommes, j’aime m’habiller en costume vert avec un nœud papillon rouge ainsi qu’un chapeau melon que j’affectionne tout particulièrement. J’aime aussi m’instruire, étudier... Je suis un animal mais je suis proche de la société des humains. Je forme donc un tout entre deux mondes : le monde animal et le monde humain. Pour moi, la manière de me comporter et d’être sont des caractéristiques propres qui peuvent s’adresser directement aux enfants et être à l’origine de mon succès.

    CRITIQUES ET POLÉMIQUES À MON SUJET

    Comme je vous l’avais promis précédemment, je vais vous rapporter ce que j’ai entendu dire à mon sujet par d’autres personnes. On a quelque sorte "étudié" mon cas en adressant des critiques mélioratives ou non envers mon personnage et mon univers.

    Des éloges...

    J’ai ainsi ouï dire que ce qui faisait le « succès Babar » c’était tout d’abord mon petit monde Célesteville, sorte de monde du bonheur, l’Eldorado des enfants et aussi des adultes restant à jamais des petits enfants ! On a qualifié mon univers comme étant riche, sécurisant, clos, sans violence. Grâce à Jean de Brunhoff, on a pu constater que l’on ne s’ennuie jamais dans mon monde gorgé de péripéties et d’événements qui finissent toujours bien. Je suis très flatté de pouvoir autant porter et soutenir l’intérêt du jeune lecteur avec mes aventures et de représenter une certaine figure de l’enfance. Je l’avoue, je garderai à jamais mon âme de jeune enfant !

    On a aussi qualifié ma royauté de société à part entière, bien définie. Mais bien sûr je ne suis pas la cause unique de ces éloges flatteurs car c’est grâce aussi à mes compagnons de toujours qui ont attiré de plus en plus d’enfants au fil des années. En effet, la vieille dame, figure maternelle et remplie de tendresse, Céleste, Pom, Flore... forment ma cellule familiale pouvant servir d’exemple pour tout la monde et tous ceux qui n’ont pas eu cette chance d’avoir une famille aussi harmonieuse et propageant de la félicité à souhait...

    Aussi, les critiques sont unanimes au sujet des techniques, de la manière dont mes aventures ont été représentées. L’harmonie et la tranquillité régnant chez moi se retrouvent aussi dans la mise en page. Mes albums ont ainsi été décrits comme grands et généreux, les illustrations larges et abondantes mais devrais-je le rappeler qu nous sommes des éléphants ! C’est rendre un bel hommage à ceux qui ont œuvré pour narrer et représenter mes histoires. Simplicité et équilibre, charme et fascination sont les maîtres-mots pour caractériser mes albums. L’artiste est autant reconnu pour ses talents de narrateur que pour son grand talent d’illustrateur car l’on m’a rapporté que les dessins et les couleurs des albums sont une réussite. Lors de l’exposition du 20 décembre 2001 au 22 février 2002 en mon honneur à la Bibliothèque de la Borderie à Rennes, on a loué mon papa originel et spirituel pour avoir créé le premier animal héros de la petite enfance ainsi que pour un type d’album atypique sans équivalent. Jean de Brunhoff est ainsi reconnu comme l’inventeur de l’album contemporain pour les enfants.

    Des critiques...

    Malheureusement, on a porté envers moi de choses pas très agréables. Par exemple, j’ai pu lire dans L’Humanité, à mon sujet que mon royaume est « un royaume où l’on a oublié que le malheur existe ». On a pu dire que je faisais preuve de fascisme dans un monde organisé, modélisé, où chaque éléphant a son métier et joue un rôle essentiel dans la société. Certes, mon monde peut paraître utopique mais je répliquerai en étant convaincu que mon but est de montrer aux enfants comment vivre dans un réseau de rapports sociaux.

    Je me porte pour modèle d’un personnage sachant vivre dans le réseau à l’heure où chacun prône un certain un individualisme. Certaines personnes ne méritent pas toujours la confiance comme par exemple la Baleine qui nous a oubliés Céleste et moi et laissés sur un récif au milieu de la mer, le jour où nous avons échoué sur une île sauvage malgré sa promesse. Notre seule motivation est de faire grandir les enfants et de les faire rêver grâce à nos aventures à la fois divertissantes et didactiques.

    MON DEVENIR, ACTUALITÉ, PRODUITS DÉRIVÉS...

    « 75 ans d’une success-story unissant valeurs et bonne humeur »

    Eh voilà ! Le temps passe vite ! Moi, Babar, né dans la première moitié du XXe siècle d’un père inconnu et d’une mère tuée par un chasseur, je fête mes 75 ans de vie et d’aventures au début du XXIe siècle ! En 2001, je fêtais mes 70 ans et maintenant, en 2006, voilà 5 ans de plus ! Cela ne me rajeunit pas ! Mais quelle joie d’être toujours soutenu et aimé par les enfants ! « 75 ans d’une success-story faisant unir valeurs et bonne humeur » ai-je entendu.

    Laurent de Brunhoff m’a considéré dès la mort de son père comme son personnage à lui aussi et a sorti dernièrement en 2001 Babar et l’oiseau magicien. Je suis touché qu’à l’heure d’aujourd’hui je sois le personnage favori des mamans des enfants âgés de 1 à 7 ans. J’espère toujours prouver que je suis loin d’être rouillé ! J’ai constaté que 2006 était mon année car tout le monde a voulu à sa manière honorer mon succès.

    (JPG)

    En novembre 2005 déjà les Galeries Lafayette ont créé des vitrines consacrées à mon univers. Mon éditeur et ami Hachette Jeunesse offre des kits pédagogiques à toutes les classes maternelles françaises via son site web. La Poste a même dédié un timbre anniversaire à mon effigie. Une preuve que je suis toujours dans l’air du temps !

    Les adaptations diverses comme les séries télévisées, les films d’animation ont permis d’encore plus me faire connaître du public. J’ai donc accepté avec enthousiasme de devenir le héros de nombreuses collections. Je suis quotidiennement diffusé sur ma chaîne préférée TIJI, une chaîne conçue et pensée pour les enfants de moins de 7 ans. D’ailleurs, je figure dans le top 10 des émissions préférées des petits sur cette chaîne. En raison de mon capital sympathie et de la demande du public, c’est toujours un bonheur de me disperser à travers des jeux, jouets, vidéos, albums, vêtements, aliments...

    Bientôt Noël et j’ai vu que trois jeux éducatifs sont lancés sur le marché de la firme Dujardin. Clementoni a développé un ordinateur interactif appelé « computer kid Babar » animé par moi en personne ! Un train électrique aussi créé par Lindsay montre que je suis toujours présent pour les cadeaux de fin 2006 !

    Le respect des autres et de l’environnement ont toujours été des leitmotivs chers à mon cœur, c’est donc un honneur de représenter l’Écologie et le développement durable à travers un livret pédagogique Babar le p’tit écolo, destiné aux enfants de moins de 12 ans, qui vise à sensibiliser face aux enjeux importants de nos jours pour l’écologie et réunissant des gestes pour protéger la nature et l’environnement.

    Cela montre ainsi que le charme continue d’opérer et qu’il me reste encore je l’espère un long et heureux avenir ! Encore quelques années et je serai centenaire comme Bécassine !

    BIBLIOGRAPHIE

    Par Jean de Brunhoff : Histoire de Babar, Hachette 1931 - Le voyage de Babar, Hachette, 1932 - Le roi Babar, Hachette, 1933 - Les vacances de Zéphir, Hachette, 1936 - A.B.C de Babar, Hachette, 1936 - Babar en famille, Hachette, 1938 - Babar et le Père Noël, Hachette 1941

    (JPG)
    ABC de Babar, Hachette, 2006

    Par Laurent de Brunhoff : Babar et ce coquin d’Arthur, 1948 - Pique-nique chez Babar, 1949 - Babar dans l’île aux oiseaux, 1952 - La fête à Célesteville, 1954 - Babar et le professeur Girafon, 1956 - La château de Babar, 1961 - Je parle anglais avec Babar, 1963 - Je parle allemand avec Babar, 1966 - Je parle espagnol avec Babar, 1966 - Babar à New York, 1966. Babar et les 4 voleurs - Babar et le fantôme - Babar, le livre des couleurs - Babar, le livre des chiffres - Babar et la cité perdue - Babar et sa fille Isabelle - Babar et la petite sorcière - Babar : le gâteau d’anniversaire - Babar : la couronne perdue - Au square avec Babar - le musée de Babar - Babar, le yoga des éléphants - La fête de Babar - Le Tour du monde de Babar - L’anniversaire de Babar - ABC de Babar.

    ADAPTATIONS

    Films d’animation

    1990 : Le Triomphe de Babar de Alan Bunce

    1998 : Babar, roi des éléphants de Raymond Jacelife

    Séries télévisées

    1989-1993 + 2000 : Babar

    Jeu de société

    Babar - the King of the elephants, 1978, edition Parker Brothers

     [1]

    (JPG)

    Babar a raconté son histoire...

    ... à Kevin Durez

    L1 HSI

    UFR Langues et culture Antiques

    Décembre 2006

    Forum de l'article : 2 contribution(s) au forum

    BABAR à Kevin, 4 mars 2008
    babar : mon seul ami !!!!!
    Retour au début des forums
    BABAR à Kevin, 4 mars 2008
    Babar : mon seul et unique ami !!!!!
    Retour au début des forums

    Notes de bas de page

    [1] LA CHANSON DE BABAR

    Ba-ba-bar

    Mon copain Babar

    Ba-ba-bar

    Roi de mes histoires

    Ba-ba-bar

    Loin de la bagarre

    Ba-ba-bar

    T’es mon Babastar

    Tous tes amis sont ici

    Mon Babar ami

    Céleste est la plus jolie

    De tout le pays

    Arthur et Zéphir aussi

    Ont changé la vie

    Ba-ba-bar

    Mon copain Babar

    Ba-ba-bar

    Dis-moi ton histoire

    Ba-ba-bar

    Loin de ta mémoire

    Ba-ba-bar

    Les chasseurs d’ivoire

    Entouré de tes petits

    Fini les soucis

    Alexandre est si gentil

    Et les filles aussi

    Même Pom et Flore te sourient

    C’est si beau la vie

    *** Break musical***

    Ba-ba-bar

    Ba-ba-bar

    Ba-ba-bar

    La Vieille Dame et Cornelius

    Te donnent du tonus

    Vous faites un si beau chorus

    Et c’est toujours plus

    Vas-y Babar plein d’astuces

    Mon éléphant plus

    Ba-ba-bar

    Mon copain Babar

    Ba-ba-bar

    Dis-moi ton histoire

    Ba-ba-bar

    Mon copain Babar

    Ba-ba-bar

    T’es mon Babastar