Site littérature jeunesse de lille 3

Les fils du diable, de Sylvie Bages

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    (GIF)

    L’histoire se déroule dans le Missouri en1885. Les colons américains déciment les indiens et s’installent sur leurs terres, entre les deux peuples tout n’est que méfiance et mépris. Alors, quand une jeune blanche issue d’une famille puritaine est enlevée par les Indiens, la haine hante les esprits. D’autant plus que Coyote, l’un des fils de la famille Herzinger est le fruit de cet odieux enlèvement : de mère blanche et de père indien, c’est un sang mêlé : un fils du diable. Enfant, il est régulièrement battu par son grand-père Algernon, véritable patriarche pour sa famille et que la foi exacerbée rend brutal et farouche. Coyote se réfugie régulièrement chez les Lenemeur, de véritables impies aux yeux d’Algernon mais une vraie famille pour Coyote.

    Une famille ? Coyote en possède une autre dans la plaine, elle est indienne. C’est la vengeance qui le pousse à retrouver son père indien ; tout est de sa faute ! Il a enlevé sa mère, il est le fruit de la honte. S’il est battu, c’est pour expier cette faute qui le condamne à cet enfer de brimades et de coups.

    Mon avis

    Très bon livre à lire... Je l’ai fait figurer dans un corpus de livre sur l’acceptation de l’autre et de ses différences dans un collège de ZEP à Roubaix... Livre très emprunté pour le concours..

    Facile à lire, pour les adultes, apprécié des élèves.. prise en main et support facile...

    © Anne Cattelain, Capes externe de Documentation

    Décembre 2006

    Post-scriptum

    BAGES, Sylvie. Les fils du diable. Toulouse, Milan, 2002. (Milan poche junior ; 57).