Site littérature jeunesse de lille 3

Pélagie la sorcière, de Valérie Thomas et Paul Kroky

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    La « magie noire » de Pélagie

    (JPG)

    La sorcière Pélagie vit constamment entourée de noir, dans sa maison au cœur de la forêt. Le problème, c’est que son chat Rodolphe est lui aussi noir, alors comment le distinguer des objets de même couleur dans lesquels il se fond ? Pélagie se met donc rapidement en quête d’une solution, ... forcément magique !

    Premier volet des aventures de Pélagie la gentille sorcière extravagante et pleine de fantaisie, Pélagie la Sorcière est écrit par Valérie Thomas et esquissé par Kroky Paul, connu pour ses illustrations pleines d’humour et de personnages caricaturaux. Ainsi croque-t-il la sorcière avec un trait inimitable en la représentant toute en longueur (grands pieds pointus, jambes interminables, ou encore long nez pointu). En plus de cela, il revisite pour notre plus grand plaisir les différents attributs des sorcières, tels que le balai, les serpents, crapauds et autres créatures de potions. Cette sorcière est haute en couleur alors que d’ordinaire, ses semblables sont représentées en noir : le paradoxe est de constater qu’elle est la seule au début de l’histoire à être colorée. On peut noter beaucoup de détails (les pattes de crapaud dépassant de la poche, les regards complices des animaux) n’apparaissant pas dans le texte mais constituant un atout non négligeable de l’album. En effet, le texte lui-même n’aurait pas beaucoup d’intérêt : l’image pleine page apporte beaucoup à l’histoire en lui donnant une vision décapante et renforce l’atmosphère désopilante du livre. Celle-ci est perceptible notamment lorsque Pélagie trébuche et s’étale de tout son long sur le sol et que ses pieds sont complètement tordus, ses cheveux sont en bataille ; elle semble dépitée et on a l’impression qu’elle nous regarde, l’air dépassée par les événements : ceci constitue un petit clin d’œil au lecteur qui compatit. Les aquarelles, utilisées pour les paysages (arc en ciel, verdure,...) et les dessins au crayon pour une précision dans les traits prolongent la lecture dans un autre domaine de création qu’est l’art.

    Cet album a une fonction de divertissement et traite d’un thème qui fascine les jeunes et les moins jeunes, c’est à dire la magie, les sorcières, avec le succès notable de la bande dessinée Mélusine ou encore des Harry Potter, Tara Duncan...

    En ce qui concerne le scénario, la narratrice reste neutre et emploie un langage simple et adapté au public ; on peut noter beaucoup de répétitions destinées à rappeler au lecteur ou à l’auditeur des scènes précédentes : en effet, on remarque une succession d’actions similaires. Par exemple, selon que les yeux du chat soient ouverts ou fermés, « Pélagie le voyait » ou « Pélagie ne le voyait pas ».

    C’est un livre à conseiller aux plus de quatre ans, car il participe à leur éveil, tout en leur permettant de prendre part au récit : dès la première page, on nous apprend que « La maison était noire à l’extérieur et noire à l’intérieur », s’ensuit alors une série de questions amenant une même réponse comme « Les tapis ? Noirs ! », « Les chaises ? Noires ! », ou encore « Le lit ? Noir ! » : ces questions attendant une réponse qui pourra être donnée par l’enfant peuvent être posées par la personne lisant le livre (bibliothécaire, parents,...) car le fait que les réponses soient redondantes rend celles-ci plus faciles à deviner pour les plus petits. De plus, il est important d’habituer l’enfant à réagir sur ce qu’il lit afin qu’il s’implique dans une discussion.

    Alors n’attendez pas Halloween pour faire la connaissance de Pélagie : son charme vous envoûtera ! Deviendra-t-elle votre sorcière bien-aimée ?

    Elise CARLU

    DEUST 2

    UFR IDIST

    Mot-clé (RAMEAU) :

    Sorcières—Ouvrages pour la jeunesse

    THOMAS, Valérie, PAUL, Kroky ill. Pélagie la sorcière. Toulouse : Milan, 2006. [32p.] : ill. en coul. ; 29X22 cm. 2-86726-435-9 broché 10.5€