Site littérature jeunesse de lille 3

Le p’tit bonhomme des bois de Pierre Dely et Martine Bourre

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Le P’tit Bonhomme des Bois

    (JPG)

    « Il était une fois un p’tit bonhomme des bois. Il était un peu tête en l’air et espiègle avec ça...".

    Ce jour-là, le p’tit bonhomme des bois marchait dans la forêt. Il suivait le chemin et ses pensées... Mais caché derrière un arbre, un blaireau le regardait.

    Un renard fit son apparition, suivi d’un loup et enfin d’un ours. Ces animaux espéraient tous manger le petit lutin qui lui ne se doutait de rien...

    L’histoire est racontée sur le modèle du « conte randonnée ». Les structures répétitives (par accumulation) rythment le texte. « Et voilà le blaireau qui suit le p’tit bonhomme des bois. Et le p’tit bonhomme des bois ? Il suit le chemin et ses pensées. »

    Le narrateur cherche à donner aux enfants une vision de tout ce qui se passe dans le dos du p’tit bonhomme. L’auteur prend ainsi le parti de faire parler chaque animal (chacun exprimant son souhait de croquer le lutin) dès leur apparition dans l’histoire. Les enfants sont impliqués totalement dans l’histoire car en plus de connaître toute la situation , le narrateur s’adresse à eux. « Alors là, l’ours n’a pas tout compris ! Mais on ne peut pas toujours tout comprendre, n’est-ce pas ? » Les répétitions de mots, de phrases, les onomatopées jouent également pour rapprocher le texte d’une comptine.

    Pierre Delye est nordiste, il fut conteur pendant longtemps avant d’en faire un métier. La naissance de son fils lui a donné l’imagination nécessaire pour créer et raconter ses propres histoires.

    Le P’tit Bonhomme des Bois est illustré et coloré des pieds à la tête... de la première à la dernière page ! Martine Bourre (qui a dans son bagage quatre années aux Arts Appliqués) utilise les matériaux et objets du quotidien (graines, tissus, ficelle...) et elle varie fréquemment les techniques et les matières. Sur Le P’tit Bonhomme des Bois, elle a utilisé plusieurs sortes de papiers, cartons qu’elle a collés ou peints. On trouve aussi des feuilles, des lacets ou bouts de laine, des chutes de papier déchirées... L’ensemble se décline sur une palette de couleur autour du marron, ocre ou rouge (les couleurs d’une forêt en Automne).

    L’illustration prend tout l’espace dans la mise en page. Le texte trouve sa place dans un coin de ciel, sur un animal ou un arbre. Le texte fait lui-même figure d’illustration par les couleurs et les formes qu’on lui donne. L’image représente page par page l’action de l’histoire et l’illustration représente le point de vue de l’animal qui est en train de parler en se plaçant juste derrière lui.

    Grâce au point de vue extérieur et omniscient du narrateur et au diverses perspectives des illustrations, l’enfant a une vision sur l’ensemble de l’histoire et sur chacun des personnages. Le but premier de ce conte est bien entendu de divertir et amuser des enfants de 3 à 6 ans. Le conteur peut choisir une voix pour chacun des animaux et une animation peut être créée autour des personnages. Ce conte peut permettre à l’enfant de dédramatiser ses peurs (du loup, d’être seul...) puisque aucun des animaux ne mangera le p’tit bonhomme.

    Ce bel album est édité chez Didier jeunesse, hors collection. Les éditions Didier existent depuis la fin du XIXe siècle et se sont spécialisés dans les langues. Mais leur première collection jeunesse date de 1988. La maison devient autonome en 2003 et développe des collections autour de la musique (albums CD) et de la littérature orale (contes, comptines). La ligne éditoriale de la maison précise que ses collections « mettent toutes en scène le plaisir de la langue et des rencontres culturelles, le mystère des textes traditionnels et la créativité des illustrateurs contemporains ».

    (source : www.didierjeunesse.com)

    Mots clefs : forêt, animaux, peur, humour.

    DELY, Pierre, BOURRE, Martine ill. Le p’tit bonhomme des bois. Paris : Didier jeunesse, 2003. Non paginé [28] p. : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 26 x 26 cm. ISBN 2-278-05383-3 (relié) 10,90 €

    Marie Dequidt Licence 3 UFR SHS Histoire