Site littérature jeunesse de lille 3

Internet Détectives de Michael Coleman (minithèse)

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Internet Détectives de Michael Coleman

    Introduction

    A l’heure actuelle le réseau Internet prend de plus en plus d’importance dans la société. En effet de nombreuses personnes l’utilisent pour leur travail ou leurs loisirs. Les livres qui lui sont consacrés se multiplient, aussi bien à destination des adultes que des jeunes. Ces derniers, porteurs de l’avenir de la société, sont les premiers concernés par ce nouveau moyen de communication. Aussi est-il normal que le thème du réseau Internet se retrouve dans la littérature jeunesse.

    Dans la série Internet Détectives, de Michael Coleman, le réseau Internet constitue la pièce maîtresse d’un roman policier pour la jeunesse (lecteur de 9 à 12 ans). Mauvais genre, paralittérature, le roman policier a longtemps été dénigré par les prescripteurs, alors qu’il connaît un succès réel auprès des enfants avides de sensations fortes. A l’heure de la modernité, les méthodes d’investigation traditionnelles ont évolué. Désormais les énigmes se résolvent via Internet, comme c’est le cas dans la série.

    Les personnages principaux sont six enfants habitant dans les différentes parties du globe. Ils communiquent par l’intermédiaire du réseau Internet. Ce dernier leur permet grâce à ces nombreux services de résoudre des enquêtes.

    Quel est l’usage fait par les Internet Détectives du réseau Internet pour résoudre leurs enquêtes ?

    Après avoir étudié les caractéristiques des différents personnages, nous analyserons la place d’Internet dans la série et la structure du récit.

    I. CARACTERISTIQUES DES PERSONNAGES

    Les personnages de la série Internet Détectives peuvent être regroupés en deux catégories : les jeunes et les adultes. Ils s’inscrivent dans différents lieux.

    A. LES ACTEURS PRINCIPAUX : LES JEUNES

    Les informations concernant les jeunes peuvent être résumées dans un tableau :

    nom des enfants Rob Zanelli Tamsyn Smith Josh Allan Mitch Zanelli Tom Peterson Lauren King physique et caractère paralysé des jambes suite à un accident de voiture Courte chevelure châtain. Son auteur préféré est Charles Dickens Grand pour son âge, masse de cheveux rebelles dominant son visage rieur. Il aime faire des blagues, c’est le technicien de l’équipe. Il travaille dans un cyber-café. En dehors de ses heures de services il peut utiliser les ordinateurs pour consulter Internet Il est fan d’enquêtes policières Elle est discrète sur son âge. âge 13 ans 13 ans 13 ans 17 ans 15 ans 11 ans famille père : Paul 44 ans directeur de l’entreprise Gamezone qui édite des jeux informatiques. mère : Thérèsa aide son mari un frère Nick Père : Geof réparateur de télévisionMère : Tina Kerrens travaille à mi-temps comme hôtesse d’accueil dans un centre de santé Il vit dans un appartement au troisième étage avec ses parents, deux frères plus jeunes et une soeur qui vient de naître. père : inspecteur de policemère Mary : travaille comme femme de ménage dans le collège de Tom parents morts dans un accident en mer, elle vit avec sa grand-mère Alice dite Allie lieux Portsmouth, Angleterre Manor House Portsmouth, Angleterre : Abbey School Portsmouth, Angleterre : Abbey School New-York, Etats-Unis, Cyber-Snax Perth, Australie Toronto, Canada adresse internet ZMASTER @PRIME.CO.UK TAMSYN @ ABBEY.PRIME.CO.UK ALLSTAR @ ABBEY.PRIME.CO.UK NIGHTOWL @ CYBER.COM TP274173 @PERHIGH.EDU.AU LKTORO @ CTX.CO.CA

    1. Les anglais

    Ces jeunes sont au nombre de six répartis entre les différents continents. On peut cependant distinguer deux groupes : les anglais et les correspondants. Les anglais sont au nombre de trois : deux garçons et une fille habitant Portsmouth en Angleterre. Le premier garçon est Rob Zanelli. Au début de la série, il ne va pas à l’école depuis qu’un accident de voiture l’a privé de l’usage de ses jambes. En effet ses parents ne peuvent s’empêcher de le protéger même s’ils ne sont pas responsables de cet accident. Rob recherche des amis près de chez lui. Grâce à Internet, il entre en contact avec Tamsyn et Josh dont le collège Abbey School vient juste de se connecter au réseau. Lorsqu’il a des ennuis avec un malfaiteur, il envoie un S.O.S. à Tamsyn et Josh qui viennent l’aider (S.O.S. sur le Net). Le plus souvent c’est lui qui mène l’action, prouvant ainsi à ses parents qu’il est capable de se débrouiller tout seul. Il prend parfois des risques car il fonce avec son fauteuil pour bloquer le passage du bandit.

    Les deux autres anglais sont amis d’enfance. Il s’agit de Tamsyn Smith et de Josh Allan. Tamsyn est une fille réaliste, elle a les cheveux courts, ce qui peut la faire passer pour un garçon. Elle est vive et réagit très vite aux taquineries de Josh. Son auteur préféré est Charles Dickens, dont elle lit un roman différent dans chaque épisode, soit sous forme de livre, soit sur Internet. Josh est un garçon qui aime faire des blagues, le plus souvent au détriment de Tamsyn. Il est le technicien du groupe, rapide au clavier, il établit une base de données en classant tous les faits nouveaux de l’enquête (Cybercollège).

    Les trois anglais ne sont jamais séparés, à l’exception du tome 5 : Terreur sur le réseau, où Rob et Tamsyn vont en Floride tandis que Josh reste à Portsmouth. Ils doivent avoir le même âge puisqu’ils sont dans la même classe. Ces trois personnages se sont fait des amis grâce à Internet : ce sont les correspondants.

    2. Les correspondants

    Les correspondants habitent dans trois villes différentes. Il s’agit également de deux garçons et d’une fille. Lauren King vit à Toronto au Canada. Elle est orpheline suite à un accident de bateau qui a coûté la vie à ses parents. Elle vit avec sa grand-mère Alice, dite Allie. C’est la cadette du groupe. Elle a onze ans mais « elle est très discrète sur son âge pour que les autres internautes ne la traitent pas comme une gamine. Elle aime que Mitch, qui est plus âgé la traite comme une fille de son âge » (Danger, Virus !). Elle se trouve plutôt intelligente. On ne sait pas grand-chose d’elle, ni la façon dont elle a communiqué pour la première fois avec Rob. Elle aime les jeux d’échec et ne supporte pas de perdre. Elle adore les défis.

    Tom Peterson vit en Australie. Tom a pris contact avec Rob pour trouver des informations sur son ancêtre le prisonnier matricule 274183 arrivé en Australie sur un navire de forçats venant de Portsmouth. Dans le tome 5 : Terreur sur le réseau, on apprend qu’il a deux ou trois ans de plus que Josh, ce qui lui fait 15 ou 16 ans. Il dit à Josh : « on prétend que je raconte des bobards », cependant la plupart de ses mensonges ne sont pas méchants. En fait, ils lui servent à se couvrir lorsqu’il mène des enquêtes. Il est fan d’enquêtes policières dans le tome 6 : Danger, Virus ! il prend pour identifiant sur Internet le nom de Sherlock. Dans tous les épisodes, il recherche des informations sur ce sujet. Ces dernières servent le plus souvent à résoudre de façon indirecte les énigmes. Il est très méthodique car il inscrit dans un cahier toutes les informations qu’il découvre. Tom soulève également une question dans Terreur sur le réseau : Les jeunes sont complices grâce à Internet mais ils ne s’entendraient peut-être pas s’ils se rencontraient. C’est pour cette raison qu’il n’a pas prévenu Rob, Josh et Tamsyn qu’il venait en Angleterre. Josh reconnaît que Tom a raison (pages 39/40 du tome 5).

    Le troisième correspondant est Mitch Zanelli. Rob le contacte car il recherche des internautes ayant le même nom que lui et il veut savoir s’ils sont parents, ce qui n’est pas le cas. Mitch est le plus âgé des six enfants. Il habite New-York et travaille à mi-temps dans un cyber-café pour payer ses études de photographie. Ses messages comportent souvent une idée farfelue qui peut servir à l’enquête.

    Les trois correspondants jouent souvent un rôle important dans l’enquête. Ce sont eux qui vont vérifier sur le terrain les idées des trois anglais quand cela se passe dans leur ville. On peut dire que les anglais sont la tête et les correspondants les jambes. Il faut cependant nuancer car il arrive souvent que le coup de pouce vienne des trois autres lorsque Rob, Tamsyn et Josh sont bloqués dans leurs enquêtes. Inversement, l’action finale se déroulant toujours en Angleterre, ce sont Rob et Compagnie qui interviennent pour arrêter les bandits. Souvent Rob coince le bandit avec son fauteuil qui sert de bélier, Tamsyn se jette sur le bandit tandis que Josh crée une diversion. Les enfants sont les personnages centraux de la série mais ils sont également accompagnés d’adultes.

    B. LES RELATIONS ENFANTS-ADULTES

    On distingue deux types d’adulte : la famille et les amis d’une part, les bandits de l’autre.

    1. Famille et amis

    Au fil de la série l’entourage des enfants nous est dévoilé. Cet entourage est tout d’abord composé des parents, dont l’origine sociale est diverse : réparateur de télé, directeur d’entreprise, inspecteur de police, femme de ménage, hôtesse d’accueil. La confiance est grande entre parents et enfants. Ainsi le père de Rob lui confie des CD-ROM pour les tester. La grand-mère de Lauren est très proche de sa petite fille. Elle est fan d’Internet grâce auquel elle joue aux mots croisés et gagne même des concours. La mère de Tom accepte même qu’il l’accompagne à son travail pour qu’il surfe sur le Net. Un personnage revient régulièrement tout au long de la série, Jack Findlay, il est professeur de technologie au collège d’Abbey School depuis 25 ans. Il s’entend bien, avec ses élèves à qui il confie un rapport à faire sur l’utilité d’Internet. Dans Cybercollège, il est confronté à un problème. Le père de Josh a été renvoyé d’Abbey School 25 ans auparavant et demande à Jack Findlay de tout faire pour que Josh ne l’apprenne pas. Or Josh et ses amis mènent l’enquête sur l’incendie qui s’est déroulé 25 ans auparavant et pour lequel le père de Josh a été renvoyé. Findlay fou de rage et de peur que Josh découvre ce qui s’est passé lui interdit de poursuivre son enquête. C‘est le seul accrochage avec les adultes.

    La plupart du temps, les enfants mettent les adultes au courant de leur enquête vers le début de l’histoire. Cependant ces derniers veulent freiner les enfants en les prévenant du danger et des risques qu’ils encourent. Ainsi dans Le Pirate du Web, Monsieur Zanelli dit à son fils : « je veux que tu oublies tout ce qui concerne cybertransat ». Or, les enfants continuent leur enquête et lorsqu’ils sont sûrs de connaître le coupable, ils en parlent aux adultes.

    2. Les bandits

    A coté de ces « adultes gentils » nous découvrons dans chaque épisode des bandits. Ces derniers ne tuent jamais, ils sont souvent poussés par l’appât du gain (tome 2 et 3), de la collection (tome 3 et 8), ou par la vengeance (tome 1, 5, 6, et 7). Ce sont majoritairement des hommes sauf dans Le Pirate du Web et dans Danger, Virus ! où il s’agit de la vengeance d’une femme. Avec ces personnages les enfants sont plus ou moins directement visés ou attaqués. Cela est le cas dans Danger, Virus ! et Connexion Interdite. On constate qu’au milieu du roman les « adultes gentils » n’apparaissent que de loin alors que les méchants sont omniprésents, soit physiquement (tome 1 et 5), soit par leurs méfaits sur Internet dans le reste de la série. Ces bandits agissent souvent seuls et dans l’ombre (tome 2, 5, 6, et 7), ou avec un complice homme ou femme (tome 1, 3, 4, et 8). C’est l’esprit logique des enfants qui permet de les découvrir.

    C. LES LIEUX

    Tous ces personnages sont installés dans un cadre familier aux lecteurs. On peut distinguer deux types de lieux : les lieux permanents qui se retrouvent tout au long de la série, et les lieux occasionnels découverts grâce à l’enquête.

    1. Les lieux permanents

    Certains lieux permanents sont décrits succinctement alors que d’autres sont simplement cités, comme les maisons de Josh, Tamsyn, Lauren et Mitch. Pour Mitch, on sait simplement qu’il s’agit d’une minuscule chambre dans un appartement.

    Quatre lieux sont détaillés. Il s’agit tout d’abord des collèges anglais et australien : le collège d’Abbey School est moderne. Dans toutes les salles se trouve un ordinateur et il y a même un club informatique dans la section des nouvelles technologies. Par contre le collège de Tom à Perth n’a qu’un seul ordinateur, ce qui pose des problèmes quand il est en panne ou quand beaucoup de monde veut l’utiliser. Dans ces deux collèges, les élèves portent un uniforme composé souvent d’un sweat.

    Le troisième endroit détaillé est le lieu de travail de Mitch car c’est de cet endroit qu’il se connecte. Il s’agit d’un cyber-café : le Cyber-Snax dirigé par Monsieur Lewin. Il est situé à New-York près de Central Park. Le dernier lieu permanent est la maison de Rob appelée Manor House. Elle est située sur une colline qui domine Portsmouth, elle est précédée d’une allée goudronnée équipée d’une rampe. Tout a été aménagé pour faciliter la vie de Rob : ainsi sa chambre se trouve au rez-de-chaussée ce qui permet à Rob de se préparer tout seul. C’est un endroit ou se rendent fréquemment Tamsyn et Josh quand ils ne sont pas au collège car Rob possède son propre ordinateur connecté à Internet. Cette chambre constitue en quelque sorte leur repaire.

    2. les lieux occasionnels

    En plus de ces lieux permanents, les héros vont dans d’autres endroits pour les besoins de l’enquête. Il s’agit souvent d’aéroports, d’hôtels, de ports, de parcs d’attraction ou de marchés. Ce sont des lieux de passage où il y a beaucoup de monde. Cela peut s’opposer à la relative solitude de chaque personnage dans son lieu familier.

    Les personnages de la série Internet Détectives sont donc très diversifiés et très liés. Ils ont de bons rapports avec les adultes et savent déjouer tous les pièges tendus par leurs adversaires. Pour ce faire ils ont besoin d’un outil qui leur donne tous les renseignements dont ils ont besoin pour mener à bien leur enquête. Cet instrument, c’est le réseau Internet qu’ils utilisent de façons différentes.

    II. LA PLACE D’INTERNET DANS LA SERIE INTERNET DETECTIVES

    La place d’Internet dans la série peut être étudié à partir de l’usage qu’en font les Internet détectives. Internet offre également aux jeunes détectives une multitude de services disponibles mais des inconvénients peuvent survenir.

    A. L’USAGE D’INTERNET PAR LES INTERNET DETECTIVES

    L’usage d’Internet permet de présenter le point de vue des personnages, les modalités d’accès et l’esprit d’Internet. L’usage d’Internet est devenu indispensable pour les Internet détectives.

    1. Point de vue des personnages sur Internet

    Certains font part de leur point de vue sur « l’outil Internet ». Ainsi dans S.O.S. sur le Net, Josh a une vision positive d’Internet et il fait preuve de son enthousiasme sur le sujet. Au contraire, Tamsyn y est réticente au départ, puis elle se laisse convaincre de l’utilité d’Internet quand il permet de sauver Rob et que Josh lui montre qu’il contient les textes intégraux de Charles Dickens.

    Dans Terreur sur le Réseau, Tom fait remarquer à Josh que « quand on communiquait avec d’autres correspondants sur Internet, on ne savait pas quelle tête ils avaient, s’ils étaient jeunes ou vieux, où ils habitaient vraiment. Et justement c’est ça qui était génial. » Internet ne touche pas que les enfants, il touche aussi Allie, âgée de 68 ans, qui se connecte après que Lauren s’est couchée pour que sa petite-fille ne sache pas qu’elle l’utilise. Le Net est mis en valeur par rapport aux moyens traditionnels de communication. C’est le cas, par exemple de la Poste dans Tempête sur le Net où une lettre met plusieurs jours à parvenir à son destinataire tandis qu’un e-mail ne met que quelques secondes. Internet permet aussi d’abolir les frontières : « le monde entier à sa portée » (S.O.S. sur le Net). Le point de vue des personnages sur « l’outil Internet » est donc largement positif. Cependant certaines conditions sont nécessaires pour y avoir accès.

    2. L’accès à Internet

    De nombreux lieux permettent de se connecter à Internet. Josh et Tamsyn y ont accès au club informatique et à la bibliothèque du collège Abbey School. Tom surfe sur Internet au collège pendant que sa mère s’occupe du ménage puis il obtient un ordinateur personnel dans Danger Virus. Rob et Lauren ont un ordinateur personnel. Mitch peut y accéder pendant les heures de fermeture du Cyber-Snax. Certains adultes utilisent un ordinateur portable.

    Avant d’être connecté, il faut faire appel à un fournisseur d’accès. Celui de Rob et d’Abbey School est Prime. On retrouve ce nom dans leur adresse électronique. Il faut aussi utiliser un modem pour que l’ordinateur communique avec les autres ordinateurs par le réseau téléphonique.

    Enfin, on utilise le logiciel Net Navigator qui permet de surfer sur le Net. Dans la page d’accueil, les internautes ont le choix entre neuf rubriques ; Actualités (Internationales, Nationales, Locales) ; Arts ; Education ; Entreprises ; Loisirs ; Santé ; Sciences (Actualités ; Environnement ; Fiction ; Géologie ; Histoire ; Informatique ; Inventions ; Mathématiques ; Science-Fiction ; Sciences de la vie) ; Sports (Yachting) et Voyages (Hôtels ; Aéroports). Seules les rubriques Education, Entreprises et Santé ne sont pas utilisées par les personnages. Une dernière ligne : « courrier : 0 messages en attente » permet accéder au courrier électronique. Les modalités accès à Internet sont donc diverses. « L’esprit Internet » le rend plus convivial.

    Chaque ordinateur dispose d’une adresse qui le situe géographiquement. Ainsi chaque personnage peut être situé dans le monde grâce à son adresse électronique qui contient le nom du pays où il est (UK pour l’Angleterre, CA pour le Canada, AU pour l’Australie).

    3. L’esprit Internet

    La communication sur Internet répond à des règles de bonne conduite : c’est la Netiquette. Dans S.O.S. sur le Net, Rob indique à Tamsyn certaines règles auxquelles elle doit se conformer. Par exemple le fait d’écrire en MAJUSCULE signifie que l’on est en colère et que l’on crie. Les personnages ont souvent recours aux smileys pour exprimer leurs émotions. Ce sont des petits dessins faits à partir de différents signes typographiques ainsi smiley signifie « je suis content ». Rob y a souvent recours dans S.O.S. sur le Net. Cet usage, que font les Internet détectives de « l’outil Internet », leur permet d’utiliser une multitude de services.

    B. UNE MULTITUDE DE SERVICES DISPONIBLES...

    Les services offerts par Internet sont très divers.

    1. L’e-mail et les autres fonctions

    Il s’agit du courrier électronique et les autres fonctions. Des sites sont également visités et des informations transférées. Le courrier électronique (l’e-mail) permet d’échanger des messages ou des documents entre deux ordinateurs. Chaque internaute à une adresse électronique (voir tableau) qui lui permet de s’identifier sur le réseau et lui sert de boite aux lettres. Un message peut être envoyé « aux quatre coins de la planète » (S.O.S. sur le Net). Pour y accéder l’internaute clique sur le mot COURRIER, tape son message et l’envoie. Le destinataire y répond très rapidement, en général dès qu’il le reçoit. Ce système est très important pour communiquer, pour mener les enquêtes, ou pour demander de l’aide.

    D’autres fonctions sont utilisées. Dans chaque tome, les Internet détectives font des recherches en utilisant la commande MOT RECHERCHE dans un domaine donné à partir d’un mot clé (dans la presse, dans les listes d’adresse, etc.). La fonction WHOIS est utilisée dans S.O.S. sur le Net et dans Le Pirate du Web. Elle fournit des informations sur l’identité des internautes, il suffit de taper l’identifiant sur lequel on veut des renseignements.

    L’IRC (Internet Relay Chat) est employée dans Terreur sur le Réseau et le Pirate du Web. Elle permet à deux ou même plusieurs internautes de se transmettre des messages en direct, comme si c’était au téléphone. Dans le Pirate du Web, les Internet détectives ont accès à des groupes de discussion (forums) qui permettent de discuter librement d’un sujet avec d’autres abonnés par l’intermédiaire de l’e-mail. C’est ainsi qu’ils découvrent un forum dédié à la piraterie informatique. Internet permet donc aux internautes d’obtenir rapidement des informations. De plus les Internet détectives visitent souvent de nombreux sites pour acquérir de plus amples renseignements.

    2. Les principaux sites visités

    Les principaux sites web visités concernent les loisirs : échecs, mots croisés, livres, empreintes digitales, planète loisirs, site officiel d’une chanteuse. Ils ont souvent recours aux sites de la presse (tome 1, 3, et 4) : La Chronique de Portsmouth ou le New-York Time qu’ils utilisent pour leurs enquêtes ou pour lire la version en ligne du journal qui est gratuite. Dans Tempête sur le Net, ils communiquent avec un concurrent de la course en mer à travers le site TRIBORD qui donne la météo, les positions en course, la messagerie maritime, les concurrents. Tamsyn utilise également une encyclopédie en ligne. Enfin, le site d’Abbey School contient les noms de tous les gens du collège (élèves, professeurs, anciens et actuels) qui ont une adresse Internet. Les informations collectées par les différents personnages peuvent être transmises de l’un à l’autre. Ce sont les transferts d’informations.

    3. Les transferts d’informations

    Les personnages sont souvent amenés à télécharger un ou plusieurs fichiers trouvés sur Internet. Cela signifie qu’ils copient le fichier et le sauvegardent sur le disque dur. Ainsi dans Cybercollège, Tamsyn télécharge le livre Les Grandes Espérances de Charles Dickens. Il est aussi possible de télécharger un fichier Bitmap, qui contient une image. Il suffit pour cela de scanner l’image avant de l’envoyer à son destinataire (tome 1, 2, et 6). Les internautes peuvent faire la même chose avec un fichier son (tome 6), à condition d’avoir branché un magnétophone sur la prise MIC située derrière l’ordinateur.

    Dans Cybercollège, l’ordinateur affiche également l’heure de la dernière connexion. De plus, les élèves d’Abbey School utilisent un mot de passe pour accéder à Internet. Dans Cybercollège, les internautes sont obligés de changer ce mot de passe pour éviter les abus. Ainsi Internet permet de faire beaucoup de choses et a de nombreux avantages. Cependant au cours de leurs enquêtes, les personnages affrontent des obstacles dus à Internet lui-même.

    C. ...MAIS DES INCONVENIENTS PEUVENT SURVENIR

    Les inconvénients d’Internet peuvent venir du coût ou de dysfonctionnements, de la fraude ou du piratage, mais aussi des virus.

    1. Le coût et les dysfonctionnements possibles

    Peu d’informations dévoilent le coût d’Internet, mais dans Le Pirate du Web, le père de Rob fait remarquer que l’utilisation d’Internet par son fils « coûte cher sur la note de téléphone ». Seul Mitch a un accès gratuit pendant les heures de fermeture du cyber-café, c’est à dire tard le soir ou tôt le matin.

    Internet peut aussi connaître un dysfonctionnement, dû dans Tempête sur le Net, à l’infiltration de l’humidité dans un ordinateur portable en pleine mer. Ainsi lorsque Brad, un des concurrents de la transat envoie un e-mail à Rob, « sur toute la longueur de son texte des lettres s’effacèrent, changèrent, jaillirent de toute part, puis l’écran devint blanc » (page 102).

    Dans Terreur sur le Net, Internet est utilisé pour envoyer des menaces en utilisant l’option courrier anonyme qui permet d’effacer les informations de routage, c’est à dire les références de l’émetteur. En plus de ces inconvénients matériels, Internet subit la fraude et le piratage.

    2. Fraude et piratage

    La fraude et le piratage sont présents dans la série. Ainsi dans Echec et Net, un logiciel d’échec est vendu via Internet alors qu’il n’existe pas. Les clients comme Allie envoient leur argent mais ils ne recevront jamais le CD-ROM. Dans S.O.S. sur le Net, « un programmateur s’est fait mettre à la porte de Gamezone pour avoir tenté de pirater des projets en cours sur l’unité centrale ».

    Dans Le Pirate du Web, Internet permet également de diffuser des copies pirates du logiciel Cybertransat. Pour ce faire il suffit de trouver le site des pirates, de télécharger le logiciel voulu et de le dupliquer sur un CD-ROM. Or le programme en circulation sur Internet a été modifié en ajoutant un code qui efface tout le disque dur de l’utilisateur. Enfin dans Danger, Virus ! la veuve noire pirate le système informatique des Internet détectives afin de lire leurs anciens e-mail dans leur corbeille pour mieux les connaître. Ce piratage est un gros problème pour Internet, mais un plus grand danger menace le système : les virus.

    3. Virus

    Dans Danger, Virus !, les internet détectives sont confrontés aux virus. Ce sont des programmes qui font des ravages sur les ordinateurs. Ainsi quand Josh tape un message pour Mitch, tout se désagrège. Il ne parvient plus à fermer l’application e-mail. Puis les lettres dispersées sur l’écran formèrent une araignée. Le virus a contaminé le secteur de démarrage du disque dur. C’est un spécimen de type « trojan » programmé pour se réveiller à certaines dates et heures. Il bloque le système et tous les ordinateurs sont affectés les uns après les autres.

    Mais un virus peut aussi s’installer à partir d’une disquette ou d’un site web. Ainsi, dans Danger, Virus !, Mitch après avoir téléchargé un fichier d’un site web, voit son écran et celui de l’ensemble des ordinateurs du cyber-café devenir noir. Pour lutter contre les virus, les internautes font appel à des professionnels comme la filiale de Prime, Primeworks.

    Internet joue donc un rôle primordial dans les enquêtes des personnages. Il leur permet de communiquer, de rechercher des informations, de résoudre les énigmes et aussi de tendre des pièges à leurs ennemis. Il est indispensable à leurs enquêtes qui présentent une continuité dans leur déroulement.

    III. LA STRUCTURE DES RECITS

    Comment sont construites les histoires ? La répétition semble caractériser leur fonctionnement.

    A. LE SCHEMA GENERAL

    En effet, la totalité des histoires obéit à un même schéma général : Situation initiale > Enigmes/Missions > Epreuves > Affrontement > Dénouement (Restauration de l’ordre et victoire des héros).

    1. Le schéma général

    Ce schéma sert de base, de tronc commun, seule varie la nature des énigmes, des missions qui reviennent aux héros. Ces derniers se trouvent très souvent impliqués par hasard, sans l’avoir cherché. Ainsi les héros doivent délivrer un personnage ou un animal (tome 1 et 8), retrouver des brigands (tome 2, 4 et 7). Dans Le Pirate du Web, ils doivent comprendre comment des logiciels de jeux peuvent être en circulation alors qu’ils ne sont pas encore disponibles dans le commerce. Et dans Terreur sur le Réseau, il s’agit d’empêcher un personnage machiavélique d’assouvir sa vengeance contre les parcs d’attraction de la société Planète Loisir.

    2.Vers un retour à l’équilibre

    Missions périlleuses, mystères déconcertants, le chemin des Internet Détectives est parsemé d’embûches mais, au bout, il y a toujours le retour à un équilibre, la norme étant la victoire des héros, le triomphe de la justice et du bien sur le mal. Ainsi les ennemis sont neutralisés et arrêtés (tome 1, 2, 3, 4, 5 et 8), sauf dans Le Pirate du Web et Danger, Virus !. Dans les deux cas, le coupable bien démasqué. Dans le premier cas, un rachat est possible. Dans le second, la coupable Vanessa Norton court toujours, bien que provisoirement mise hors d’état de nuire. C’est une fin ouverte qui laisse augurer un retour de l’ennemi désireux de se venger. Ainsi à la manière des contes, les méchants sont punis.

    3.La glorification des héros

    D’autre part, on remarque que les histoires s’achèvent très souvent sur la gloire des héros. Ainsi tous ceux qui ont joué un rôle décisif dans la résolution de l’énigme sont félicités, même s’ils n’ont pas participé à l’action finale. Cette glorification se fait souvent par l’envoi de la part des anglais d’un courrier électronique racontant l’action finale aux correspondants. Les héros ne sont pas toujours les même. Cela s’explique par la dimension internationale des enquêtes, qui permet l’intervention du groupe des correspondants et donc des différents lieux. En effet l’histoire déborde souvent le cadre de l’Angleterre où résident Rob, Josh et Tamsyn, faisant allusion aux Etats-Unis, Canada et Australie où habitent les correspondants. Cependant le lieu de dénouement de l’intrigue est toujours l’Angleterre avec l’intervention de Tamsyn, Josh et Rob. C’est en effet à ces derniers qu’incombent le plus souvent, le face à face avec l’ennemi avant sa mise hors d’état de nuire et ce dans l’ensemble de la série.

    4. Présence de récits secondaires

    Toutefois il faut signaler qu’à ce schéma de base, linéaire, viennent se greffer des récits secondaires qui ont un rôle de contrepoids par rapport à l’énigme principale. Ils servent également à donner une épaisseur psychologique aux personnages en mettant en relief un aspect de leur personnalité ou de leur relation avec leur entourage. Par exemple dans Echec et Net, on assiste à la rivalité entre Josh et Lauren. Dans Tempête sur le Net, Tom est confronté à une affaire de vol de bicyclette qui montre sa perspicacité à résoudre des enquêtes et dans Terreur sur le Réseau la relation Josh/Tom est présentée.

    B. REPETITION DES INGREDIENTS

    1. Les moyens

    Un regard sur les moyens utilisés pour résoudre les énigmes montre que ce sont invariablement les mêmes : réflexion, action, déplacement et utilisation des divers services d’Internet.

    2. Victimes et ennemis

    Une autre constante s’observe au niveau des « victimes », il s’agit toujours d’un héros ou d’un proche des personnages (Rob dans S.O.S. sur le Net ; Allie, grand-mère de Lauren dans Echec et Net). Cette proximité augmente le désir du groupe de lui venir en aide et est source de dramatisation. La victime est toujours menacée par un opposant dont la méchanceté et la cruauté sont accentuées à l’extrême. On peut souligner le caractère tranché des descriptions physiques où se reflète un manichéisme certain. Ainsi dans Connexion Interdite, Tamsyn affronte un homme « petit et trapu », les « cheveux gras plaqués en arrière », « les yeux cruels » (physionomie). Ce sont des personnages stéréotypés. De plus le fait qu’il n’y ait pas d’incursion dans l’âme du méchant (à l’exception de Terreur sur le Réseau), exclut toute sympathie ou compassion de la part du lecteur. Le point de vue adopté est toujours celui des Internet Détectives.

    3. Procédés et temps

    Les procédés utilisés pour maintenir l’intérêt du lecteur, créer un suspense, une tension sont également conventionnels, répétitifs : fausses pistes, multiplication des obstacles à l’approche du dénouement, coup de théâtre ou rebondissement etc., conformément au genre policier. Dans les Internet Détectives, proches du roman à suspens, on note le recours fréquent aux scènes en parallèles, à un jeu progression-régression, à une alternance des différentes perspectives (l’opposant/le groupe des trois). Tout ceci met en relief, pour un lecteur qui en sait plus que les personnages, les piétinements de l’enquête, la répétition de l’échéance et l’insistance sur le temps perdu (l’opposant est autant le temps, la destinée qu’un autre adversaire). A cela s’ajoute la présence d’un narrateur omniscient et les questions angoissées de celui-ci au narrataire, mais aussi l’utilisation de l’humour en particulier dans les situations les plus dramatiques.

    Enfin le temps semble lui aussi obéir à une certaine régularité. Les énigmes s’étendent sur une période relativement brève, tout au plus 22 jours dans Tempête sur le Net en raison de la durée de la course. Durant ce court laps de temps, il arrive que dans les moments les plus dramatiques, le temps s’étire et participe alors à la tension générée par l’action. Ainsi dans S.O.S. sur le Net six chapitres sur dix sont consacrés à une seule journée. De plus l’ensemble de la série s’étend sur une année et demi (de novembre à fevrier de l’année suivante, soit une année scolaire compléte et la moitié d’une autre).

    C. LES PERSONNAGES ET LE MESSAGE

    Dans cette structure figée, récurrente les personnages semblent avoir des rôles biens définis.

    1. Les correspondants

    Tout d’abord le groupe des correspondants à qui revient le rôle d’adjuvant. Tom en Australie, Mitch aux Etats-Unis, Lauren au Canada suppléent le groupe des trois en Angleterre. Relais hors frontières, ils sont une sorte de renfort sur lequel Tamsyn, Josh et Rob peuvent compter. Ce sont des auxiliaires nécessaires, car sans eux de nombreuses enquêtes resteraient sans solution. A chacun semble correspondre une fonction spécifique.

    Tom, dont le père est inspecteur de police, est l’expert en matière policière. Il est consulté par Tamsyn, Josh et Rob pour son savoir sur les techniques des malfaiteurs. C’est à lui par exemple qu’ils s’adressent pour deviner la cachette probable du tableau volé (Tempête sur le Net). Sa crédibilité d’expert est utilisée pour confondre Barret dans Cybercollége. Son dossier criminalité ainsi que sa connaissance des sites Web sur le crime font de lui une source d’informations précieuses. Mais Tom intervient également sur le terrain (tome 2 et 6). L’enquête qu’il mène dans son collège sur le vol de bicyclette (Tempête sur le Net) vise à construire l’image d’un fin limier. Cependant, Il peut constituer un frein pour le groupe quand il se laisse emporter par ses émotions (Le Pirate du Web).

    Quant à Mitch, il est en quelque sorte l’homme de terrain. Son rôle est capital dans Tempête sur le Net, Le Pirate du Web. Il n’hésite pas à prendre des risques pour mener à bien sa mission. Ainsi dans Terreur sur le Réseau, il manque de se faire renverser en poursuivant Icare. Dans Le Pirate du Web, bien que tenaillé par la peur, il reste en pleine nuit à épier les bureaux du suspect. Quand il n’intervient pas sur le terrain (tome 1, 7 et 8), ses questions pertinentes contribuent à dénouer les fils du mystère. Comme Tom, Mitch n’est pas infaillible, puisque sans le vouloir il oriente ses amis vers une fausse piste (Le Pirate du Web), ou laisse s’enfuir Icare (Terreur sur le Réseau).

    Enfin Lauren, seule ou aidée par sa grand-mère, aiguillonne les anglais, découvre des indices, émet des hypothèses, interprète, déchiffre et surtout relance à plusieurs reprises l’enquête. Elle a un rôle moteur puisque c’est elle qui apporte généralement les pièces maîtresses pour la reconstitution du puzzle. Elle est avant tout la réflexion (son action sur le terrain est très limitée : Un seul déplacement dans Cybercollège). Ce qui surprend chez elle c’est la façon dont elle trouve les solutions (véritable mystère pour le lecteur et les personnages). Ainsi dans Danger, Virus !, Lauren établit une corrélation loin d’être évidente entre son rival aux échecs sur Internet et le responsable du virus introduit dans le collège des anglais. De part son esprit vif, sa sagacité, elle constitue un atout précieux pour le groupe.

    2. Les Anglais

    Faire avancer l’action, la relancer, fournir des indices, des informations, notre groupe des correspondants joue pleinement son rôle d’adjuvant auprès des trois héros principaux à qui revient principalement l’action.

    Rob, dans S.O.S. sur le Net, apparaît en victime, de plus il a un handicap physique. A première vue on pourrait penser que son handicap constitue un obstacle à l’action et le confinerait à un rôle de victime ou de réflexion. Or il n’en va pas ainsi. Rob comme Tamsyn et Josh est présent sur le terrain et participe même à l’affrontement final (tome 2, 3 et 8). En réalité, c’est dès la fin de S.O.S. sur le Net par la séquestration qu’il subit que Rob a conquis son statut de héros. Prisonnier, il doit certes son salut à Tamsyn, mais surtout à sa ruse qui lui permet de la prévenir. Il n’est pas la victime passive, il agit physiquement. Puis dès Echec et Net, la situation s’inverse : c’est à son tour de venir en aide aux personnes en détresse. Lorsqu’il n’est pas sur le terrain, il trouve la solution de l’énigme avec l’aide d’un autre personnage (tome 5 et 7). Mais s’il est trop impliqué, il lui arrive de manquer de discernement (Le Pirate du Web).

    Tamsyn est le pilier du groupe des trois actants, son rôle est décisif par rapport aux garçons. C’est souvent elle qui tire les bonnes conclusions, propose les bonnes hypothèses. Même si les solutions de Tamsyn peuvent sembler « énormes » aux autres personnages, relever plus de l’intuition que de la raison, celles-ci s’avèrent le plus souvent justes, fines. Ainsi des enquêtes ressort la perspicacité de Tamsyn. Quand il s’agit d’agir, elle ne reste pas en arrière, au contraire elle participe à l’affrontement final, côtoie le danger. Pugnace, volontaire, opiniâtre, elle a également le sens de l’abnégation. Sa détermination féroce est une des clés du succès des Internet Détectives.

    Josh est le personnage dont l’aspect psychologique est le plus développé. Il apparaît tel un Don Quichotte moderne quand il s’agit dans Cybercollège de défendre son père injustement accusé. Dans d’autres enquêtes, il semble avoir d’autres priorités. Ainsi dans Echec et Net il est vu uniquement du point de vue de sa relation avec Lauren, sa participation à l’enquête est limitée. Toutefois il redevient actant vers la fin et participe au face à face avec l’ennemi. Situation similaire dans Terreur sur le Réseau ou Connexion interdite où c’est à travers sa relation à Tom ou à Ritchie qu’il est perçu. Dans ces différents cas de figure, quand il resurgit au premier plan en tant qu’actant, c’est en sauveur providentiel. Ainsi dans Terreur sur le Réseau il jette la bombe dans le lac et évite le carnage. Et dans Connexion Interdite il sauve Tamsyn et Rob. Dans les énigmes où il joue un rôle secondaire il apparaît comme complémentaire des autres adjuvants ou actants. Car tel est le message des Internet Détectives et des épreuves auxquelles ils sont soumis. Seuls ils ne peuvent rien face à l’adversité.

    3. Interdépendance et messages

    Non seulement Tamsyn, Rob et Josh sont interdépendants entre eux (tome 1, 5 et 8), mais ils le sont également des adjuvants. C’est dans l’union qu’ils puisent leur force et viennent à bout des opposants. Ainsi, parmi les valeurs exaltées par la série, on trouve la notion de groupe et son corollaire solidarité, unicité. Unicité que l’on pourrait croire artificielle avec Internet, mais aussi qui au fil des énigmes, se voit consolidée. De là aussi s’explique le fait que nous n’ayons pas un héros surpuissant, surhumain mais une somme de personnages où les forces des uns viennent compenser les faiblesses des autres. A ce premier message s’ajoute un second. Indéfectiblement les enfants sont mis à l’honneur et la situation inversée puisque se sont eux qui trouvent, eux qui viennent en aide aux adultes placés alors en situation de dépendance.

    Ainsi, lorsque nous étudions la structure des histoires, nous avons l’impression d’une structure figée. Or ceci n’est pas sans lien avec le fait que les Internet Détectives soit une série. Ceci l’oblige à respecter un certain nombre de règles, de codes inscrits dans le contrat de lecture attendu par le lecteur de série ( même schéma, mêmes ingrédients, mêmes personnages types, mêmes thèmes, etc.). A cette première contrainte s’ajoute la codification propre au roman policier.

    CONCLUSION

    Les lecteurs des Internet Détectives peuvent facilement s’identifier aux personnages de la série car ces derniers évoluent dans un milieu connu des lecteurs : environnement familial et scolaire. Les héros utilisent le réseau Internet pour mener des enquêtes. Ces dernières suivent une structure déjà utilisée dans de nombreux ouvrages de littérature jeunesse tel que le Club des Cinq. Dans le livre pour permettre aux lecteurs de comprendre le fonctionnement d’Internet, l’auteur a ajouté des illustrations de pages Internet à chaque fois que les personnages utilisent de nouvelles fonctions ou envoient un courrier.

    La place d’Internet dans notre société est devenue si importante que plusieurs auteurs et éditeurs s’intéressent au sujet, notamment en littérature jeunesse. En effet si les enfants n’ont pas accès à Internet chez eux, ils y sont néanmoins initiés à l’école ou au collège. C’est le cas dans la série mais aussi dans la réalité. Le thème d’Internet représente un filon pour l’éditeur, notamment Gallimard (Folio Junior) qui a crée toute une collection intitulée Internet Aventure. Cette dernière est divisée en deux séries : Internet Détectives de Michael Coleman (8 tomes) et Cybersurfers de Ted Pedersen et Mel Gilden (4 tomes). Une troisième série sortira au mois de mars avec pour titre Danger.com d’après la revue Livres Hebdo. Ceci annonce un succès pour ce genre de lecture.

    BIBLIOGRAPHIE

    DOCUMENTS ETUDIES :

    COLEMAN, Michael. S.O.S. sur le Net. [Trad de l’anglais par Sirat, Sabine]. Paris : Gallimard Jeunesse, 1996. [139p. (Internet Détectives : tome 1) trad. de Net Bandits]. ISBN 2-07-05713-0.

    COLEMAN, Michael. Echec et Net. [Trad de l’anglais par Model, Laurence]. Paris : Gallimard Jeunesse, 1996. [125p. (Internet Détectives : tome 2) trad. de Escape Key]. ISBN 2-07-05714-9.

    COLEMAN, Michael. Tempête sur le Net. [Trad de l’anglais par Grenier, Nicolas]. Paris : Gallimard Jeunesse, 1996. [139p. (Internet Détectives : tome 3) trad. de Speed Surf]. ISBN 2-07-050715-7.

    COLEMAN, Michael. Cybercollege. [Trad de l’anglais par Saint-Dizier, Marie]. Paris : Gallimard Jeunesse, 1996. [139p. (Internet Détectives : tome 4) trad. de Cyber Feud]. ISBN 2-07-05716-5.

    COLEMAN, Michael. Terreur sur le Réseau. [Trad de l’anglais par Sirat, Sabine]. Paris : Gallimard Jeunesse/Folio Junior, 1998. [139p. (Internet Détectives : tome 5) trad. de System Crash]. ISBN 2-07-050790-4.

    COLEMAN, Michael. Le Pirate du Web. [Trad de l’anglais par Grenier, Nicolas]. Paris : Gallimard Jeunesse/Folio Junior, 1998. [139p. (Internet Détectives : tome 6) trad. de Web Trap]. ISBN 2-07-050791-2.

    COLEMAN, Michael. Danger Virus !. [Trad de l’anglais par Sirat, Sabine]. Paris : Gallimard Jeunesse/Folio Junior, 1998. [139p. (Internet Détectives : tome 7) trad. de Virus Attack]. ISBN 2-07-051572-9.

    COLEMAN, Michael. Connexion Interdite. [Trad de l’anglais par Sirat, Sabine]. Paris : Gallimard Jeunesse/Folio Junior, 1998. [139p. (Internet Détectives : tome 8) trad. de Access Denied]. ISBN 2-07-051573-7.

    ETUDES CRITIQUES

    COLAS, Marie-Pierre et Michel-Mathieu. Le dossier Club des Cinq. Paris : Magnard/L’école, 1983. [223p (lecture en liberté)] ISBN (L’école) 2-211-855-07-6. ISBN (Magnard) 2-210-461-15-4.

    par Sylvie Ameuw, Amina Belbachir et Maryse Bocquelet (Université Lille III, mai 1999)