Site littérature jeunesse de lille 3

Angélique boxe, de Richard Couaillet

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    Le roman pour ados de la rentrée 2007

    (BMP)

    Angélique vit dans une petite ville minière, son père est un ouvrier qui adore ses pigeons, elle vit dans une cité, à proximité d’un terril. Même si l’intrigue n’est pas située dans le nord de la France, on s’y reconnaît très bien.

    Angélique a dix ans au début du roman. Elle est ce qu’on appelle "une élève à problèmes". Elle est agitée, violente avec ses camarades. Elle se bat à la récréation. Jusqu’au jour où elle fait une mauvaise chute et se retrouve à l’hôpital : trois semaines de coma. Ensuite elle décide de s’endurcir et se met à la boxe.

    Angélique a aussi décidé de passer inaperçue. Elle devient silencieuse, calme et se maintient donc volontairement juste au-dessous de la moyenne et cela fonctionne selon ses vœux jusqu’au second trimestre de la 6ème. Mais un jour, elle refuse de se laisser racketter et frappe le meneur de la bande d’élèves de 4ème qui l’agresse. Trois ans plus tard, celui-ci se vengera très durement... Angélique boxe, elle frappe et frappe le sac de cuir, elle frappe pour oublier que sa mère va mourir et que son père la suivra bientôt. A seize ans, elle quittera la ville et se créera un nouvel environnement ailleurs, sacrifiant son orientation en BEP.

    On peut sans aucun doute qualifier ce roman de "noir" pour l’atmosphère dans laquelle il baigne. On aurait aimé une issue plus heureuse pour l’héroïne. Mais non, la vie est comme ça et d’ailleurs, Angélique ne se fait aucune illusion. C’est bien contre la vie et contre la mort qu’elle boxe.

    L’histoire, écrite dans un style irréprochable (Evidemment ! L’auteur est professeur de français.), est racontée par deux narrateurs : des passages à la 3ème personne intercalés avec des chapitres en italique à la 1ère personne. Aucune difficulté de lecture, aucun problème de compréhension. Cependant, si l’on veut comprendre l’Angélique jeune adulte qui nous raconte son histoire, et si l’on veut réfléchir à son parcours, il vaut mieux avoir quatorze ans au moins.

    Annick Briois

    Post-scriptum

    COUAILLET, Richard. Angélique boxe. Actes Sud Junior, sept 2007. 111 p. 8 euros

    (JPG)
    nouvelle couverture depuis septembre 2008

    Lire aussi sur L’Observatoire des inégalités

    BD, DVD, livres pour enfants : la portion congrue des héroïnes

    et sur Lille3jeunesse

    Les REB-ELLES dans la littérature jeunesse (mini thèse)

    Filles et garçons dans littérature jeunesse, à bas les stéréotypes ? (mini thèse)

    Forum de l'article : 13 contribution(s) au forum

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, Par : minioscarete, 10 décembre 2008
    bonjour moi j’ai adoré ce livre il est magnifique il raconte une histoire qui pourrait arriver a chacun d’entre nous contrairement a la plupart des autres. Le seul petit reproche c’est que j’ai eu du mal a commencer je n’avais pas envie de continuer et petit à petit je ne voulais pas le terminer tellement j’étais rentrée dans l’histoire. Donc je vous le conseille à lire !!! bisous a tous
    Retour au début des forums
    Angélique boxe, de Richard Couaillet, 27 octobre 2007

    Mathilde me l’a prêté et je l’ai lu en une soirée...Un excellent livre et le mot est faible ! Il est très bien écrit et la fin est magique...que de tristesse encore et de destin de vie terrible..ça nous remet à notre place en pensant, en imaginant le vie possible des autres...

    La vie d’Angélique pourrait être la vie de notre voisine, cousine, élève...quel forte femme, un exemple pour moi je crois..

    Livre à lire absolument !!!

    Anne C. capes Iterne Doc

    Retour au début des forums
    Angélique boxe, de Richard Couaillet, Par : Mathilde Lanciaux, 22 septembre 2007
    Un mot me vient pour décrire ce livre MAGNIFIQUE !!! Que dire de plus ? Certes c’est un livre "noir", mais si beau, si bien écrit, j’ai beaucoup aimé cette écriture du livre "à 2 voix", si poignant... j’en ai eu les larmes aux yeux !!
    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par Veronique ,,, , 8 octobre 2007

    Chère Mathilde ,,,,,

    Je te rejoins ici de nouveau pour te dire que ton adresse de la poste.net, ne semble pas fonctionner correctement, par trois fois , je t"ai envoyé, le message suivant,,, mathilde , un professeur t"adresse un message de sympathie sur le forum ou nous avons eu correspondance,et il me semble que tu ne recois rien . Cependant , j’espère que la réponse au mail,

    que je t’ai faite antérieurement , au sujet de Monsieur Richard Couaillet a passé pour cette fois la,, car je te disais que je ne serais pas présente a ce café pour rencontre avec celui ci ,, puisque je considère que ma place est plutot a laisser a des jeunes étudiantes , qui se feront un plaisir de le rencontrer . Voila ,, mais toi , tu as plutot un grand interet de te rendre a ce rendez vous puisqu’il te donnera aussi l’occasion de revoir un de tes professeurs,, ce KIF fait toujours plaisir ,, . Voila,,, Bien amicalement a toi et bise tout simplement,,,,, Véro shusssssssssss

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par AMGtanguy, 4 octobre 2007

    Je profite de ce forum pour inviter tous ceux qui le souhaitent , qui ont lu le livre ou qui veulent avoir envie de lire ce livre de venir à une rencontre avec l’auteur le samedi 13 octobre à 17 h au café l’Equitable à Douai rue des Ferroniers ; une heure pendant laquelle vous pourrez tout savoir d ’Angélique Boxe !

    et à toi Mathilde -que j’ai eue comme élève en Première L Lycée Rimbaud Sin le Noble , je dis bravo ! pour ton parcours , pour ton amour des livres ! a samedi 13 peut être j’espère

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par Mathilde Lanciaux, 8 octobre 2007

    Mme Gorson Tanguy, quel plaisir de vous lire !

    Ce sera avec joie que je vous retrouverai samedi à cette rencontre !

    A samedi, je l’espère !

    Très bonne soirée !

    Mathilde L

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par vero de montigny-en-ostrevent , 24 septembre 2007

    Bonjour,,

    c’est drole , moi je n’ai pas eu ces larmes aux yeux , tu vois,, ce livre ne m’a pas attristé, car il ne m’a pas plongé dans la mélancolie,,,,je l’ai lu par l"intermédaire de mes filles ,, qui ont eu ce monsieur comme professeur, et du peu que j’ai vu de l’auteur , ce n’est pas une ame noire , est ce la raison qui me pousse a dire que je trouve son livre contrasté d’un clair obscur entrainant et habile , peut etre , mais je trouve que souvent , l’histoire a son thème éclaici par une voix blanche citée en fin de chapitres ou par le dernier mot du livre tout simplement, l’amour n’est jamais noir sauf si tu regardes les soeurs halliwells a la six lollllll ;; ; ,,, est ce que tu lis beaucoup toi ?? ;; moi ,, peu ,, j’ai toujours su lire les livres que j’achète,, mais curieusement lorsque je les emprunte dans ma bibliothèque,,, je ne les lis pas en entier ou bien pas du tout quelquefois, le temps ,, aussi,, le temps de faire autre chose et on ne lit plus, mais il est difficile de lire , et je ne suis pas une passionnée de lecture,, je préfère les choses brutes , comme le jeu d’échec ou des émissions téléréalites, genre capital , zone interdite , ....c’est pourquoi si j’ai lu ce livre c"était pour connaitre une écriture ,, lol,, car on est toujours un peu plus curieux de lire un livre sur une personne que l’on a croisé que de lire du balzac, tu vois, jai toujours apprécié sthendal, eh , pourtant,, ;; ;; ;; ;; si tu veux lire un livre poignant , et que tu aimes les histoires vraies,, il y a le livre , de "LA VILLE QUI AVAIT PEUR D’UNE ENFANT d’Alice Hoffman,, j’ai trouvé ce livre très poignant,, si tu ne l’as pas lu, n"hésites pas , c’est l’histoire d’une petite fille qui a le sida accidentellement et a travers le regard de la petite fille,, le tableau d’une réalite a deux facettes,la plus grande , la lacheté qui porte l’étre humain a etre médiocre et jusque méchant , , et la plus petite , le discernement,, qui amène au sentiment humain, qu’est la compréhension et la gentillesse,, a pleurer ce livre,, le seul livre qui m’a fait pleuré,, amicalement a toi ,,,,,,, . Et bonne lecture peut etre . shusss véro .

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par Mathilde Lanciaux, 24 septembre 2007

    Bonsoir Véro !

    Merci pour ton petit mot !

    Etant du coin, je suis allée au lycée Arthur Rimbaud où enseigne l’auteur, je ne l’ai pas eu en classe, mais j’ai déjà eu l’occasion de le croiser dans les couloirs !!

    J’ai eu les larmes aux yeux à la fin du livre, quand Angélique décide de partir, j’ai trouvé cela assez triste... (en même temps, je suis une grande sensible !)

    Je lis énormément, déjà toute petite, je lisais beaucoup, et l’année dernière je crois n’avoir jamais autant lu (en même temps, je prépare le capes externe de documentation ...) je n’ai pas lu le livre dont tu m’as parlé mais promis je prends note et dès que je l’aurai lu, je mettrai un résumé et mon avis sur ce site...

    En attendant bonne soirée, et bonne lecture ... (même si tu ne lis pas beaucoup !!! smiley )

    Mathilde

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, par Véronique de Montigny ., 25 septembre 2007

    Chère Mathilde ,

    Félicitations tout d’abord pour ce Capes avenir ,, ,,, tu as donc un grand parcours etudes derrière toi . Mon ainée a stoppé a la licence économique tu vois , mais elle souhaitait entrer au plus vite dans le monde du travail ,, elle a gagné un concours d"exposé lecture dans son collège, le premier prix , toute jeune en classe de 6eme malgré une dyslexie profonde du a un développement moteur trop rapide , ’elle a marché a huit mois ), et il a fallu que je la réeduque moi meme pendant deux ans et demi , c’est de la , que je suis venu a fréquenter la bibliothèque de ma ville , car , le seul moyen de s’en sortir fut de lire beaucoup,,, bien sur ,, les dictées chaque jour a vitesse escargot cetait moi ,, dur dur tu sais, quand tu as encore deux autres petites a toccuper sur le coté et un mari de poste ,, et lorthophoniste , ;trois fois par semaine,, a l’époque ,,^pas évident financièrment au début , car il fallat adapter les remboursements pendant les trois premiers moi,,, je n’ai pas oublié ce passage difficile de l’éducation de mes enfants et personne ne pouvait l’en sortir d’autre, si ce n’est sa mère et l’orhophoniste, dans son cas,, celui ci , ne suffisant pas pour un résultat accru ,, mais au final ,, un retour en avant , comme un combat tu sais,, la vie en est un,, par la suite , j’ai crains que mes deux autres filles aient la meme pathologie , car elle pouvait etre d’origine hérédiraire ,, mais non,, cette crainte resta non fondée, , bien heureusement,,et pour tout cela pour te dire que sans la lecture les livres et nous ,, ma fille aujourdhui ne pourrait peut etre meme pas vendre des bonbons a la pesée quelque part, voila,,,, un petit extrait d’une difficulté de vie , la mienne, ,,,d’autres parts , si tu peux lire ce livre , comme tu le cites plus haut , tu verras qu’il te fera passer un moment ailleurs,, car au fur et a mesure de l’histoire , on quitte vraiment son chez soi , on est dans l’histoire , on est qui l’on veut,, de préference le bon coté du mental , sans etre l’héroine toutefois car sa place est pavée de mauvaises langues et mauvaises pensées , sans cesse basculée dans une prise de conscience a néant, la maladie que tout le monde fuit de vitesse,, tu sais,,si tu as au dessous de la trentaine, tu remarqueras que j’ai encore bien répondu et longuement a ton petit mot ,, remarque ,, l’age n’a aucune importance,,lol,,, au plaisir de te lire ,, au plaisir de t"écrire ,, amicalement ,, Véronique de Montigny ,, .

    Angélique boxe, de Richard Couaillet, 25 septembre 2007

    Chère Véro,

    Jt’ai fais la promesse de lire ce livre, et je tiens mes promesses ! Si demain, je ne le trouve pas à la bibliothèque que je fréquente, je le commanderai à ma librairie !!

    J’ai bien en dessous de la trentaine, je vais seulement sur mes 22 ans !!

    Merci pour ta (longue) réponse qui m’a fait plaisir.. Certes la vie est semée d’embûches, mais l’essentiel est d’arriver à ce que l’on souhaite faire, même si pour cela il faut y passer du temps...

    Désolée, pour ce court message, mais le temps me manque malheureusement...

    Et qui sait peut être à bientôt,

    Amicalement, Mathilde

    Angélique boxe, de Richard Couaillet , par vero , 26 septembre 2007

    Coucou,,

    oui je situe très bien que le temps te soit précieux , il n’y a pas de haute école sans parcours ciblé ,, donc il ne t"es évidemment pas facile de répondre a mon courrier et déja je te remercie pour ces réponses qui indiquent que tu es une personne intéressée et interressante qui plus est . Evidemment ,la vie est chaotique et bien sur si tu arrives a vivre ce que tu ambitionnes , c’est formidable . Tu sais , a l’age que j’ai , ,je pense que, si on avait a nouveau le choix , on ne serait pas sans pitié , mais surement beaucoup plus rigide ,afin que tout autre indépendamment de soi tourne dans le sens que l’on veut bien lui accorder . Donc , cette fois ci , Mathilde , je te laisse a ton temps compté ,et comme, a cet instant , il est cinq heures du matin , je dois préparer la journée qui commence,, bonne suite a toi ,bonne semaine .

    Véronique

    Angélique boxe, de Richard Couaillet , 26 septembre 2007

    Merci beaucoup Véronique pour cet échange qui fut aussi pour moi très enrichissant, c’est sympathique de discuter avec des personnes aussi agréables et aimables que toi de nos différents points de vue !!!

    J’abrège car je pense que pour toi aussi le temps est précieux... Vu mon âge, je n’ai pas encore d’enfants, "ni de vie de famille", mais je sais qu’être maman c’est pas évident, c’est toujours courir, et faire son possible pour ses enfants, et à côté, il y a aussi le travail et tout ce qui s’ensuit...

    Bonne semaine et à bientôt peut être à travers ce site...

    Amicalement Mathilde

    Retour au début des forums
    Angélique boxe, de Richard Couaillet,,, ,nouvel avis, Par : theret V, 19 septembre 2007
     ;_) , juste pour dire que je ne l’ai pas trouvé si noir que cela ,, ce livre,, d’abord avec un déroulement progressif et sans hate , puis au deux tiers du livre un dénouement rapide et dur , toutefois , et meme si je ne lis pas énormément,, j"ai apprécié certains passages,, le dialogue de Angélique avec sa mère entre autre ,, ,,, justement il y a beaucoup d’éclaircies a cette histoire intercalées qui fait que l’on accroche ,, comme un ciel qui laisse passer le soleil,, juste pour nous retenir,, le language réellement contemporain , quelquefois cru , mais cohérent avec l’acte donc jamais vulgaire ,, j’espère qu’il écrira d’autres histoires ,, pourquoi pas une histoire qui se termine bien, ,,, ,, voila ,, bonne suite a ce nouvel écrivain,,, shusss Théret V de Montigny-en-ostrevent ,,,, le nectar de la vie doit continuer de s’écrire bonne chance a lui .
    Retour au début des forums