Site littérature jeunesse de lille 3

Quand Les Trois Petits Cochons m’étaient contés... par Michaël Latour

Il ne faut jamais oublier ce qui a contribué à notre bonheur de petit garçon !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    « Il était une fois un petit garçon qui aimait bien que sa maman lui lise une histoire avant qu’il s’endorme le soir ».

    C’est sans doute par ces mots que je commencerais l’écriture de mon propre récit, celui d’un enfant qui attendait avec impatience dans son lit la lecture de l’une de ses histoires préférées. Ces histoires magiques, ces histoires que je connaissais sur le bout des doigts, ces histoires marquantes. Entre Le Petit Chaperon Rouge, Petit Ours Brun, Boucle d’or et les trois Ours, Le Vilain Petit Canard ou Hansel et Gretel, il y en a une que j’adorais particulièrement...

    (PNG)

    Qui ne connaît pas Les Trois Petits Cochons ? Ces petits qui partent à l’aventure parce que leur maman ne peut plus les élever, qui décident de se construire une maison chacun, alors frappés par l’inconscience de ce qui pouvait leur arriver. Le premier rencontre un fermier qui lui donne gentiment quelques bottes de paille, le second rencontre un bûcheron qui lui offre des morceaux de bois tandis que le troisième rencontre un maçon chargé de briques. Nos trois héros entreprennent alors la construction de leurs demeures. C’est alors que le méchant loup s’interroge sur l’ordre dans lequel il va manger nos trois petits cochons ! Il commence par celui habitant dans la maison de paille mais il échoue car il est parvenu à s’enfuir. Le loup se dirige ensuite vers la maison de bois mais échoue de nouveau car nos trois héros ont accouru vers la maison de brique. Bien plus solide, celle-ci a résisté au souffle de la bête immonde !

    Au delà des péripéties avec le loup, c’est avec le recul que l’on comprend mieux l’intérêt de tels récits pour les tout petits. L’on se dit que cette histoire permet une identification à l’idée véhiculée ici : des enfants qui s’en vont droit vers l’inconnu mais qui, au gré de leurs aventures, peuvent compter sur la solidarité de celui qui a su détourner les pièges du quotidien.

    Le petit Michaël en classe de maternelle était émerveillé par cette histoire. Depuis, il a certes grandi mais il n’en oublie pas pour autant ses racines. Non sans émotion, il repense souvent aux joies de sa petite enfance car c’est à partir de ce moment là que s’est construit ce qu’il est aujourd’hui.

    Michaël LATOUR, L1 HSI, Langues et Culture Antiques