Site littérature jeunesse de lille 3

Une histoire de sorcière pas commes les autres, par Caroline Z.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (JPG) Yak Rivais est l’auteur qui m’a le plus marquée durant mes premières lectures. Lui qui m’a fait découvrir l’univers de l’enfance sous un autre angle en mettant en scène, dans chacun de ses livres, des personnages extraordinaires. Lui qui a prouvé qu’une fillette de huit ans pouvait se montrer plus intelligente et plus rusée qu’une vieille sorcière possédant des pouvoirs magiques.

    Et voici comment je me retrouvais, les mercredi après-midi, dans les rayonnages de la bibliothèque à la lettre R pour dévorer tous ses romans, dont les aventures que j’ai le plus aimées étaient celles de Mouche.

    Mouche, une petite fille comme moi ou comme tant d’autres qui arrivait à déjouer les plans les plus farfelus de sa voisine du dessus, une vilaine sorcière, dont le souhait le plus cher était d’arriver à la « croquer ». Comme j’enviais cette gamine qui s’amusait de cette sorcière lorsque ses parents étaient partis travailler ! Et qui n’aurait pas rêvé de consulter Le Grand Livre Noir des sorcières ?

    Yak Rivais était pour moi l’auteur qui était arrivé à créer un personnage de sorcière, plus évolué et plus moderne, différent de ceux que l’on pouvait rencontrer dans les contes de fées. En effet, dans quel livre pour enfant pouvait-on rencontrer cette image de sorcière qui grognait comme un cochon, jurait et insultait les ascenseurs ?

    Mouche, dont l’histoire était racontée avec humour mais surtout avec cette originalité spécifique de l’auteur qui arrivait à la distinguer des simples petites histoires de sorcières.

    © Caroline, Z, L1 HSI, Langues et Culture Antiques