Site littérature jeunesse de lille 3

Un ami différent, Marcellin Caillou par Ingrid

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Il se posait toujours des questions ou plutôt, une question, toujours la même : « Pourquoi je rougis ? »

    Marcellin Caillou et moi c’est une histoire née du hasard, il y a maintenant treize ans dans une librairie. Pourquoi lui et pas un autre ? Peut-être à cause de son nom rigolo ou alors le vert pastel de sa couverture me plaisait-il ? Quoi qu’il en soit c’est lui que j’avais choisi.

    (JPG)

    Lorsque je connus Marcellin, lui et moi avions le même âge. Lui a grandi au fur et à mesure du roman et moi avec lui. Il m’a appris les mots tolérance et amitié grâce à sa relation avec René, basée sur leurs différentes ressemblances. L’image marquante qui me revient souvent est celle du bonheur simple des deux enfants. Je les revois assis dans l’herbe, heureux, ne faisant rien d’autre que rougir et éternuer. Ils n’avaient pas même besoin de parler, ni d’autres choses, seulement d’être à deux pour se sentir bien. Je rêvais de connaître une amitié fraternelle comme la leur et quand René fut parti j’eus l’impression d’avoir perdu mon meilleur ami.

    Je pense en tout cas que Marcellin est et sera toujours l’ami avec qui je pourrai tout partager et que comme avec René notre amitié ne s’effilera pas avec le temps. J’espère moi aussi pouvoir, un jour, rejouer comme quand j’étais petite avec mon René à moi, "et [me livrer] à des fantaisies que les gens tristes trouvent curieuses pour des adultes"...

    © Ingrid, L1 HSI, Langues et Culture Antiques

    Post-scriptum

    Marcellin Caillou, SEMPÉ

    Quelques autres œuvres de SEMPÉ