Site littérature jeunesse de lille 3

Coucou, c’est moi Agathe de Pakita et J.-P. Chabot

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Qui n’a jamais dû écrire son histoire à l’école ou bien même un peu menti pour améliorer, changer cette histoire ? Un peu tout le monde, semble-t-il...

    C’est une Mademoiselle Quisuisje à l’école en leçon de français, une maîtresse stéréotypée, habillée de façon classique et avec des lunettes sur le nez qui lui donnent le regard sévère et... qui n’a jamais de bonnes idées ! (JPG) C’est alors l’histoire de la petite Agathe, petite fille rigolote, vêtue d’une robe-salopette bleue et coiffée de barrettes de toutes les couleurs. Elle est aussi de toutes les couleurs dans l’imagination la petite Agathe ! Le jour où on lui demande d’écrire son autoportrait, elle en fait quelque chose de carambolesque ! Ne voulant pas dévoiler ce qu’elle est vraiment, trouvant sa vie trop normale, elle décide d’écrire son faux autoportrait : elle devient alors une petite fille sans parents adoptée par un clown et qui finit par être mannequin et actrice ! Mais la vérité finit toujours par se savoir et bien souvent il en sort des conséquences...

    Ne pas oublier qui nous sommes : une morale racontée par une petite fille pleine d’humour ! L’auteur sait donner de la vivacité au récit, ce dernier livré avec drôlerie par Agathe avec des mots et expressions d’enfants. Pour exemples : « La maîtresse qui s’appelle Madame Parmentier (comme le hachis) ... » ; « Je rigolais dans mes moustaches ( je vous rassure, je n’en ai pas ! C’est une expression ) ».

    Un album très coloré, avec des images aux couleurs vives. Une définition de l’autoportrait simplifiée par une enfant. L’auteur, Pakita, sait très bien faire vivre son personnage et le dessinateur, Chabot, ses images. On ressent l’imagination de l’auteur à travers celle d’Agathe, des dessins et même de l’histoire : certains mots en couleurs dans le texte, l’autoportrait écrit avec l’écriture même d’un enfant sortie tout droit de l’école primaire, un vocabulaire familier. Les sentiments exprimés sont mis en couleur, parfois démesurément.

    L’enfant qui lira ce petit livre amusant ne remarquera certainement pas ces petits détails mais il apprendra qu’il ne faut pas s’oublier soi-même. L’adulte, lui, s’amusera, au contraire, de ces petits détails colorés.

    À partir de 6 ans. Mots clefs : autoportrait, punition, école, acceptation de soi, mensonge

    Pakita. Coucou, c’est moi Agathe. Rageot-Editeur, Paris 2000. 29p. ISBN : 2-7002-2663-1.

    Ludivine D. L1 Humanités Sciences de l’Information UFR Langues et Culture Antiques