Site littérature jeunesse de lille 3

Comme tu es GRANDE, ma petite LOUISE ! de Uri Orlev et Jacky Gleich

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Pour ceux qui veulent grandir trop vite et pour ceux qui sont déjà grands depuis longtemps...
    (JPG)
    © Actes Sud junior 1998

    Louise, petite brunette de cinq ans et demi, en a assez de sa taille. Elle ne comprend pas pourquoi elle est si petite alors que ses parents sont si grands. Certes elle est tout de même plus grande que le chat mais elle ne peut ni allumer la lumière seule, ni ouvrir et fermer la porte à clef seule et encore moins développer sa créativité seule, à l’aide des grands ciseaux à bout pointus ! Tout autour d’elle la domine. Elle ne rêve que d’une chose : devenir grande pour qu’on la respecte enfin. Si bien qu’une nuit, son souhait se réalise d’une manière inattendue et spectaculaire...

    L’histoire est charmante, les personnages attachants...

    Louise est pressée. Elle n’a que cinq ans, mais est déterminée, elle veut être grande. Son histoire est commune à beaucoup d’enfants. Le livre traite d’un thème universel : cette volonté pressente de grandir comme manifestation de la curiosité et de l’envie d’aventure chez l’enfant. Mais attention un rêve peut parfois tourner en cauchemar !

    Grace à cet album au grand format les grands enfants, comme les petits pourront pleinement s’identifier au personnage de Louise et partager avec elle ses interrogations, ses craintes et ses peurs. Le format invite l’enfant à rentrer pleinement dans l’histoire, Louise est toute petite au centre et tente tant bien que mal de se grandir. En donnant un grand format aux enfants, c’est leurs permettre de se sentir plus grand. Car certes il s’agit peut être d’une grande taille mais un enfant peut le manipuler seul (pas besoin des adultes). Le format du livre lui permet donc déjà de rentrer dans celui-ci, il s’agit d’un jeu qui vise à instaurer une complicité entre l’œuvre et son lecteur. Les couleurs sont elles aussi significatives, des couleurs sobres comme reflet d’un monde adulte bien moins pétillant, rigolo que celui des enfants.

    Il s’agit d’un livre pour les grands comme pour les petits et cela peu importe la taille, car au final c’est juste une question de relativité. La preuve dans cet album les rôles s’inversent, ce qui offre la possibilité à l’enfant de jouer un nouveau rôle celui de l’adulte. Grace à cette interaction, Louise et nos petits lecteurs vont se rendre contre par eux même que la vie des enfants est bien plus rigolote et rassurante. Les obligations de la vie adulte, ne sont pas un jeu, Louise va prendre conscience qu’elle a bien le temps de grandir. Les petites canailles vont dévorer le livre car ça n’est pas tous les jours que les enfants ont la possibilité de commander leurs parents. Ils pourront s’identifier à Louise et par conséquent jouer un rôle des plus excitants. Le héros enfant arrive à ses fins mais ce n’est pas sans conséquences. L’enfant se rend compte lui même de ses erreurs et par conséquent comprend et intègre mieux la logique des adultes. Quant à eux les adultes, n’oublient pas qu’eux aussi sont passés par là et le livre les invite à être plus indulgents vis à vis de leurs petits.

    Au final une bonne leçon de morale pour ceux qui veulent grandir trop vite et pour ceux qui sont déjà grands depuis bien longtemps. Une réflexion simple mais efficace sur le temps qui passe. Je le conseille aux fans inconditionnels de Peter Pan, Alice au pays des merveilles ou encore Pierrot le Grand et à tous les petits bouts pressés hélas de faire leur entrée dans la cour des grands.

    Un livre d’éveil pour les petits et un livre de réveil pour les plus grands. L’impatience n’est pas typique aux enfants, il faut apprendre à vivre avec son temps ce qui n’est pas évident.

    Car comme on dit : Tout vient à point à celui qui sait attendre ! et cqr après tout Rien ne sert de courir il faut partir à temps !

    Ophélie Surelle, L2 HSI Langues et culture antiques

    Post-scriptum

    ORLEV, Uri, GLEICH, Jacky ill< Comme tu es grande ma petite Louise ! Actes Sud junior 1998. 31 p. : ill. en coul. ; 28 x 22 cm. (Les albums tendresse). ISBN-10 : 2742716971 ISBN-13 : 978-2742716975 Broché

    Uri Orlev est né à Varsovie, père de quatre enfants, il est un dès plus célèbres écrivains israéliens de livres pour la jeunesse. Il fût récompensé par le prestigieux pris Andersen en1996, couronnant ainsi sa carrière d’écrivain débutée en 1975. Il a écrit, à ce jour, plus de vingt-cinq livres pour enfants.