Site littérature jeunesse de lille 3

TITEUF s’est confié à Ludivine...

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    (GIF)
    Moi, Titeuf

    Tchô ! Je m’appelle Titeuf ! Oui, oui je sais vous devez certainement me connaître... mais pas totalement ! Je vais commencer par vous raconter comment je suis né et l’histoire de mon père biologique car, si l’on peut dire, je suis la chair de sa chair...

    C’était un jour de mars 1992, la première fois où j’ai pu voir le jour... Mais ce que j’ai vu au tout premier abord, avait une toute autre allure qu’une lumière du jour, ça ressemblait plus à une étincelle. Celle que l’on a dans les yeux quand nous sommes mélancoliques du temps qui passe... J’ai su alors que la personne qui se trouvait face à moi était mon papa.

    (JPG)
    Mon papa Zep

    Il s’appelle Philippe Chapuis mais plus connu sous son pseudonyme « Zep ». Il est né le 15 décembre 1967 à Genève. Son papa à lui est policier et sa maman couturière. Zep est diplômé de l’école des Arts Décoratifs de Genève. Il a commencé par publier des dessins, des gags pour le magazine nommé Spirou puis dans le Fluide Glacial. Il publie ensuite son premier album en 1990 Victor n’en rate pas une puis Léon Coquillard et Kradok et en 1991 Amanite Bunker. Mon père est aussi un grand passionné de musique d’où son pseudonyme en hommage au légendaire groupe Led Zeppelin. Je vous ai parlé ci-dessus d’une étincelle, celle de la mélancolie : je suis né sur un carnet à dessins où mon heureux père dessinait ses quelques souvenirs d’enfances. Et parmi eux, j’y étais ! Je me trouve alors coiffé d’une longue mèche blonde et habillé d’un pantalon blanc et un T-Shirt violet. Autour de moi se trouvaient tous mes copains, donc ceux des souvenirs de Zep, et mes parents et tout ce qui ferait mon histoire ! Mais ma naissance je la dois aussi à Jean-Claude Camano sans lequel je ne serais resté qu’un souvenir... Car après de nombreux refus de mes premiers essais, Philippe Chapuis avait décidé de garder ses souvenirs pour lui. Mais avec le soutien de son entourage, je finis un jour par être repéré par le producteur Jean-Claude Camano, aujourd’hui l’agent de mon père. Heureusement ! Car jamais il n’y aurait eu les 11tomes qu’il existe aujourd’hui tous publiés aux éditions Glénat.

    Mon entourage

    Ma famille

    Mes parents de papier : mon papa est au chômage. Lui et maman sont souvent mis à l’épreuve face à mes turbulences, à mes drôles de questions ou encore à ma collection de zéros à l’école. Mais ils savent me parler et tentent toujours de me comprendre. Zep a su me faire évoluer avec des parents super !

    -  Zizie : c’est ma petite sœur ! Elle a 18 mois. Je dois souvent m’en occuper quand papa et maman sont absents. De ce fait, elle en profite pour s’accaparer et détruire mes affaires. Je me sers souvent d’elle pour aller draguer les filles.

    -  Julie : c’est ma cousine préférée. Elle m’impressionne toujours car c’est une fille mais elle ressemble et se comporte parfois comme un garçon.

    Mes copains

    -  Manu : il est mon meilleur copain ! Il porte des grosses lunettes et je le trouve trop timide ! On est toujours à deux et ensemble on cherche toujours les meilleures réponses à nos questions...

    -  Hugo : c’est aussi un copain mais il se croit toujours le meilleur, se prend pour un caïd et fait le malin. Mais il nous fait rire et ça c’est cool !

    -  Jean-Claude : quand il parle, on se méfie toujours car depuis que ses parents lui ont fait poser un appareil dentaire, il y a pour nous un gros risque de bombardement... : il ne peut pas s’empêcher de cracher ou de zozoter.

    -  « Vomito » : on se moque souvent de lui, pour n ‘importe quelle raison, il vomit : quand il est dans le bus, quand il a trop mangé... En réalité il s’appelle Hervé.

    (JPG)
    Titeuf et ses copains

    Les filles

    -  Nadia : mon amour de toujours ! Même si je sais qu’elle me considère comme un ringard... C’est la plus jolie fille de ma classe et je tente toujours de l’impressionner. Je ne parviens jamais à être le premier de sa liste d’amoureux...

    -  « Dumbo » : c’est la copine de Nadia. Mes copains et moi la surnommons ainsi à cause de ses oreilles décollées. Son vrai prénom est Valérie.

    À l’école

    -  Madame Biglon : c’est la maîtresse. Nous ne l’aimons pas beaucoup, elle est sévère et me donne toujours des zéros à mes devoirs ! C’est pô juste !

    -  « Monsieur Pourri » : lui, c’est un professeur de travaux manuels. Il nous doit son surnom grâce à son haleine nauséabonde !

    -  Le concierge : à cet homme, nous lui réservons les pires bêtises ! On sait lui en faire voir de toutes les couleurs ! Ceux que je n’aime pas

    -  Le grand Diego : il est plus âgé que mes copains et moi. Et ses copains prennent toujours un malin plaisir à nous embêter, nous malmener.
    -  Marco : le plus grand frimeur ! Il nous surnomme tout le temps les « nains » et en plus il cherche à me voler ma Nadia !

    -  « Ray Charles » : lui aussi nous doit son surnom ! À cause de ses lunettes ! C’est un racketteur myope.

    Sur le carnet à dessins, tout ce petit monde cogite perpétuellement dans la tête de mon père. En plus de ma longue mèche blonde (mon papa avait le flemme de me dessiner des cheveux alors j’ai hérité de cette magnifique chevelure !) , et de mon légendaire pantalon blanc et T-Shirt violet, j’ai des caractéristiques dans l’histoire...Un vocabulaire de pré-adolescent en crise et des expressions qui va jusqu’à transformer le langage courant : « Tchô ! », « pô » à la place de « pas », « c’est pô juste ! », « Lâche-moi le slip », « Pauvre zizi sexuel »... Je trouve amusant de voir que mes expressions circulent partout dans le monde !

    ...qui ont entraîné...

    mon grand succès !

    Un succès qui a très vite explosé ! Le 11ème tome de mes histoires s’est écoulé, en octobre 2006, à 1,8 millions d’exemplaires. En tout, mes aventures se sont vendues à 16 millions d’albums ! À cela s’ajoute aussi le fait qu’à travers mes caractéristiques et mon âge de pré-adolescent, je permets d’aborder des discussions et des questions qui peuvent inquiéter ou même intriguer certains parents qui ne savent pas comment aborder certains sujets avec leurs enfants : le chômage de mon père dans les histoires à travers mes yeux, les filles et surtout Nadia pour exprimer la différence entre les filles et les garçons à cet âge, l’amour, l’amitié, les relations avec les parents et aussi les curiosités du sexe... Ce qui amène un certain succès puisque je réagis face au monde des adultes. Je suis devenu un réel phénomène de société international. Et c’est aussi parce que tout le monde peut se reconnaître à travers mon personnage. Si bien qu’on peut me lire en allemand, en espagnol, en portugais, en grec, en hollandais, en norvégien, en danois, en finlandais, en polonais, en coréen et en chinois !

    (JPG)
    Titeuf traduit en Chine

    J’ai un succès international mais j’ai aussi été sujet à

    certaines polémiques autour de moi...

    Même si pour beaucoup de parents, mes amis et moi permettons d’aborder de nombreux sujets souvent difficiles à approcher avec leurs enfants, pour d’autres je suis trop vulgaire, trop osé et j’ai un vocabulaire obscène. Par exemple pour le fameux Guide du zizi sexuel on me dira que les schémas sont trop explicites et donc ils le déconseillent aux plus jeunes...Je ne réagis pourtant que face à ce que je vois ! Au monde qui m’entoure !

    Mon actualité, mes produits dérivés

    J’existe en album mais aussi à la télévision sous forme de dessins animés : j’ai inauguré mon apparition à la télévision en Avril 2001 sur Canal J et en Décembre sur France 3. Il y a aussi des DVD de mes aventures. Étant international, autant être aussi commercial : j’apparais sur des cartes, au musée Grévin, en jeu vidéo, en fournitures scolaires, en gadgets et figurines, en affiches collectors, en vêtements, je suis même sur des biscuits et sur des timbres de la poste Suisse ! J’ai aussi et surtout l’honneur d’être l’effigie de l’ONG Handicap International, co-Prix Nobel de la Paix.

    Du mardi 6 octobre 2007 au dimanche 4 janvier 2009, Nadia et moi sommes les stars de la Cité des Sciences avec l’exposition « Zizi Sexuel ». Je suis tellement heureux de pouvoir faire comprendre aux enfants ce qu’est l’amour sous toutes ses formes et comment tomber amoureux avec mon amoureuse !

    (JPG)
    Avec mes amis au Musée Grévin !
    (JPG)
    Un timbre Suisse de Titeuf
    (JPG)
    Le guide du zizi sexuel L’expo !

    Ma bibliographie

    Tous mes volumes sont publiés aux éditions Glénat :

    Dieu, le sexe et les bretelles (1992), L’amour, c’est pô propre (1993), Ca épate les filles...(1994), C’est pô juste...(1995), Titeuf et le derrière des choses (1996), Tchô, monde cruel (1997), Le miracle de la vie (1998), Lâchez moi le slip ! (2000), La loi du préau (2002), Nadia se marie (2004), Mes meilleurs copains (2006)

    Des livres où je suis mis en scène existent aussi

    (JPG)
    .Le guide du zizi sexuel, (2001)
    écrit avec la compagne de mon père, Hélène Bruller
    (JPG)
    Petite poésie des saisons (2005)

    et Mon site officiel

    Tchô !

    C’étaient mes révélations à Ludivine !

    Mise à jour : avril 2014

    Post-scriptum

    © Ludivine Deroo, L1 HSI, Langues et Culture Antiques

    Forum de l'article : 1 contribution(s) au forum

    Titeuf à Ludivine, Par : Lola, 26 janvier 2008
     smiley Un article qui nous rend Titeuf encore plus sympathique !!!!!
    Retour au début des forums